Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 08:38

La France crève de chaud.Je me souviens de 2003 et ses milliers de morts.Je faisais le tour de la France en moto avec mon épouse et nous sommes arrivés à Paris avec 42°.Difficile de visiter la ville.Nous avions eu l'idée d'aller visiter Notre Dame en espérant la fraîcheur mais tout le monde avait eu la même idée et tout ce monde avait réchauffé cette magnifique bâtisse maintenant blessée.

En Vaucluse , nous avons l'habitude des épisodes caniculaires de l'été mais 44° cette année a été éprouvant.

 Difficulté à dormir, perte d’appétit, problème de circulation sanguine, déshydratation peuvent vous guetter et notre corps est mis à rude épreuve. 

Si notre corps fatigue, c’est avant tout parce qu’il met tout en œuvre pour éviter la surchauffe et tenir le rythme. Quand la température extérieure dépasse les 37°C, notre organisme doit tout faire pour rester à cette température. Dans ce combat pour ne pas courir le risque de l’hyperthermie, ses défenses sont assez efficaces.

D’abord via notre circulation sanguine qui permet de transporter la chaleur aux extrémités de notre corps. Les vaisseaux sanguins se dilatent et une partie de la chaleur est ainsi évacuée. L’évaporation ensuite est l’arme la plus efficace que nous ayons à notre disposition. Nous sécrétons une hormone antidiurétique pour permettre à l’eau de ne plus être évacuée par la vessie mais par la transpiration. Les reins ralentissent alors leur travail.

Les glandes sudoripares qui sont responsables de la transpiration fonctionnent ainsi à plein régime. La transpiration rafraîchit le corps naturellement car l’air autour de nous circule sur cette fine pellicule d’eau.

Si cette machinerie fonctionne bien, ce processus “est extrêmement fatigant pour l’organisme. Assez rapidement, une réaction négative se fait sentir, surtout quand la température ne baisse pas la nuit.

Outre les mécanismes d’auto-préservation que met en place notre corps, réussir  à rafraîchir le corps quelques heures par jour suffit à atténuer une grande partie des effets sanitaires, mais si cela suffit à ne pas trop souffrir de la prochaine canicule, qu’en sera-t-il quand les températures très élevées seront bien plus courantes, qu’elles arriveront dès le printemps et jusqu’au début de l’automne? 

Le scénario le plus probable et souhaitable sur le court et moyen terme est celui d’une adaptation des sociétés, plutôt que d’une évolution génétique de notre organisme, c’est-à-dire d’une meilleure protection contre les vagues de chaleur en aménageant nos modes de vie, nos habitats, nos villes. C’est ce qu’on observe dans certaines villes. Cela se fait parfois via un recours accru à la climatisation, ce qui n’est pas tenable du point de vue du bilan carbone, surtout si l’électricité n’est pas produite à partir d’énergies renouvelables.”

Le climatologue américain de l’Université de Purdue, Matthew Huber,va plus loin dans l’idée que nos corps pourraient subir des modifications. “La réponse physique la plus directe des humains et qui prendrait des milliers d’années si tel est le cas (nous allons plus probablement changer nos comportements) est de devenir plus petits et plus fins, de réduire notre volume et d’utiliser au mieux la surface de notre corps pour évacuer la chaleur avec plus d’efficacité”.

En fait, le problème ne vient pas forcément de la seule chaleur mais de la conjugaison de celle-ci avec un taux d’humidité élevé car notre corps ne sera plus capable de mettre en place de l’évaporation par sudation.

Selon les simulations de certains spécialistes du climat, le golfe Persique, la Chine et l’Inde pourraient connaître d’ici 2100 une chaleur humide inédite de 35°C. Sur le papier, ça n’a pas l’air si terrible? Une chaleur sèche de 35°C conjuguée à un taux d’humidité de 100% serait pourtant un cocktail mortel pour bien des espèces, dont la nôtre.  Malgré tous ses efforts via la circulation sanguine, les organes vitaux s’arrêteront les uns après les autres. 

Tous les experts s’accordent à dire que la solution ne viendra pas de notre capacité physique à nous adapter mais d’un changement de mode de vie. Penser des villes plus résilientes à la chaleur et aux canicules, repenser nos modes de consommation.

Il y a tant d'hérésies sur notre planète:

-consommer des pommes  bon marché venant du Chili avec un bilan carbone terrifiant que nous payons différemment

-acheter des vêtements en Chine fait souvent par des ados ou des femmes exploités et , chez nous,payer des chômeurs à rester chez eux et fermer tout le textile.Nous payons aussi ces vêtements bon marché autrement !

-délocaliser et encore délocaliser avec les drames sociaux que cela implique !

- acheter,avec les récentes signatures commerciales avec le Canada et l'Amérique du sud ,des animaux le plus souvent nourris avec des farines animales.Nous n'avons pas tirer les leçons de la vache folle

- continuer à ne pas favoriser les énergies renouvelables

- importer des fruits et légumes pleins de pesticides alors que les maraîchers crèvent et que l'avenir est aux circuits courts.

Je pourrai continuer ma liste indéfiniment mais je suis ,comme vous sans doute,fatigué de crier dans le vide,les hommes politiques n'ayant aucunement la volonté d'améliorer le sort de la planète...ou si peu !!

Bonne journée à l'ombre,à Lesdins,à Beaurieux,à Reims,et bien sûr à Puget

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
toujours agréable , instructif et tellement vrai et oui on se demande pourquoi les gens qui nous gouvernent et doivent s'occuper de notre bien être ne pensent pas comme ça . il va falloir que quelqu'un s'en charge . vous pourriez vous en charger ?!! bonne journée
Répondre

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju