Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 17:37

Je hais ou plutôt j'ai longtemps haï le dimanche soir.

En effet j'ai fait toute ma scolarité dans le secondaire en tant que pensionnaire et je ne rentrais chez moi que tous les 15 jours.Quand on a dix ans et demi c'est dur. Tous les dimanches soirs je reprenais le bus vers 17h30 , je quittais mes parents , je laissais mes copains d'enfance et mon village chéri,et je repartais vers mon internat difficile et sévère.Pas le droit de parler au dortoir , en étude,dans les rangs , enfin bref , un autre âge.

Cela marque les esprits et je fus longtemps , même à l'âge adulte un handicapé du dimanche soir.

C'est avec une telle situation que l'on voit que l'on peut marquer un enfant pour presque toute sa vie.Je dis presque car il est vrai qu'aujourd'hui j'ai passé ce cap mais j'y repense quelquefois et un nuage s'assombrit dans mon imagination.

En réalité je n'ai jamais été angoissé par l'école mais par l'internat et ses brimades permanentes et partisanes.

Par la suite pendant mes études de Médecine,j'ai été Maître d'internat ou pion , comme on le veut, et j'ai toujours essayé de dédramatiser le dortoir du dimanche soir en discutant avec les élèves et en leur faisant raconter leur week end avec le sourire en n'essayant de ne garder que les bons moments.Quand je voyais que l'ambiance était détendue , je mettais tout ce petit monde au lit, en espérant que la lumière close ne serait pas une source d'anxiété pour mes petits.

Voilà , aujourd'hui je suis libre le dimanche soir et j'en suis heureux.


L'enfance est le trou noir où l'on a été précipité par ses parents et d'où l'on doit sortir sans aucune aide.


                              Thomas Bernhard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju