Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 23:59

Je vous avais déjà décrit mes états d'âme lors de mon hospitalisation après mon accident de moto que j'appelle mon trou d'air et certains m'ont demandé des nouvelles ,trouvant mes articles "différents".On ne peut rayer de ses pensées un tel accident et l'on est marqué pour longtemps.Voici donc mon dernier article qui clôturera mon blog sur une note d'optimisme.Ce n'est pas une sortie théâtrale mais une explication.

Mon roman auquel je vais me consacrer dorénavant avance doucement et j'essaie d'y mettre un peu de moi.Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne le mal être que j'ai vécu,sans que personne ne s'en rende compte,après mon accident,lors de mon trou d'air qui a duré très longtemps.Ce n'était pas un simple membre cassé mais une hémorragie au sens éthymologique du terme.

On ne sort pas intact d'un corps blessé et martyrisé,de dix jours de réanimation où l'humiliation est générale,de deux mois d'hôpital et de longues semaines de béquilles où l'on sent son corps qui abandonne la partie face à l'adversité qu'est la vie de tous les jours.

Je ne me suis plus reconnu,moi qui avait toujours eu l'esprit du combattant,moi qui devait faire l'ascension du Mont Blanc deux jours après ce terrible accident et qui devait redescendre en parapente.Où étaient mes marathons,mes championnats de tennis ,mes Paris Roubaix,mes traversées de la France en tandem,ma traversée su Sénégal en VTT,ma traversée du désert en moto,mes championnats de golf,mes ascensions du Mont Blanc et de tous les autres sommets , mon esprit fonceur pour tous les projets associatifs etc..etc.. enfin mon esprit combatif,ma gaieté naturelle,mon esprit d'entreprise ? Mon corps était cassé et mon esprit aussi.Pour faire court : je ne sifflais plus ou en tout cas je sifflais moins !! ( certains comprendront , qu'ils habitent dans le Nord ou dans le Sud) J'ai vécu de longues nuits et de longues journées à cogiter sur mon avenir et sur la fin de ma vie.J'ai essayé de me remettre dans une certaine vie sociale sans succès.Un ressort était cassé.Seuls, quelques amis ont compris ,sans me le dire, quel était mon désarroi,les autres ont disparu.

Ce mal être , j'essaie de l'analyser , et j'essaie de comprendre tout ce qui a fait la vie de mon héroïne dans mon roman,son mal vivre permanent, ses sentiments et ses sensations qui l'ont tiré vers le bas.J'essaie dans ce roman de traduire la difficulté de renverser la vapeur pour revenir dans une société qui vous abandonne sans la condamner d'ailleurs.Mon héroïne s'est également retrouvée sans personne pour la soutenir ,sans une simple poignée pour s'accrocher et sa descente aux enfers fut irrésistible.Heureusement , ma force de caractère m'a permis de ne pas suivre sa trace et de surnager dans les méandres de la vie mais j'avoue que , comme mon héroïne , je me suis isolé pour penser et encore penser , pour espérer et m'accrocher .J'aurai sans doute du me confier mais à quoi bon;je savais que la solution passait par moi.Je dois avouer également que le travail de la Mairie m'a beaucoup aidé.

Certains seront surpris mais ils sont naïfs.Comment ne pas comprendre un homme qui n'a voué sa vie qu'à l'aventure sportive ou humaine  et associative,dont la vie n'a été que relations fortes ,qui a toujours croqué la vie à pleines dents et qui se fracasse sur le mur de la vie ?

Se retrouver cassé de haut en bas avec des séquelles allant jusqu'à une diminution de la largeur et de la hauteur du thorax droit de 5 cm définitive ,un genou  dont le scanner ressemble à une articulation d'un homme de 85 ans,alors que l'on avait encore des projets pleins la tête ,des migraines quotidiennes invalidantes dues à une déformation de la colonne vertébrale avec une vertèbre écrasée, c'est dur à encaisser et à digérer quand le mouvement est le maître mot.Bien sûr ce n'est pas comparable avec tous ceux qui sont atteints d'un cancer ou d'une maladie grave,car je reste malgré tout en bonne santé et je n'ai pas le droit de me plaindre;je revendique seulement le droit d'avoir été triste .Je ne me suis jamais plaint et j'ai toujours donné le change,je ne vous ai pas cassé les pieds avec mes états d'âme mais c'est l'heure maintenant de dire les choses.Et puis peut être que là dedans il y a un peu de refus de vieillir;en tout cas la peur de vieillir mal !

Pourquoi vous confier cela maintenant ? peut être par thérapie mais aussi pour dire collectivement à tous ceux qui ont remarqué que je n'étais pas au mieux que je tiens bon la barre parce que je vais assez bien maintenant depuis quelques semaines grâce à une heureuse rencontre médicale  et  que je vous dois une explication,vous qui m'accompagnez depuis maintenant plusieurs années,vous qui me donnez des nouvelles sur mon email régulièrement,vous qui avez senti mon blog évoluer dans le cri de l'injustice et de l'intolérance(sans doute moins rigolo et plus sérieux),vous avec qui j'ai eu des liens privilégiés.

Alors je comprend mon héroïne et je l'aime de tout mon coeur.Cela m'a aidé à voir la vie différemment dans cette éclairie qui pointe,à intellectualiser mes pensées,à augmenter ma tolérance,à aimer retrouver les sans abris que je soigne régulièrement à Toulon,à comprendre la société des gens qui souffrent,à me recentrer sur ma famille et mes petits enfants,à faire des efforts surhumains pour ne pas abandonner la partie sportive de ma vie (merci à mon kiné  qui me torture deux fois par semaine!),à rester en contact avec tous ceux qui sans le dire m'ont compris et accompagnés dans cette galère,à aimer encore plus la vie , à me souvenir avec une larme à l'oeil de tous mes anciens patients et de tous mes amis du Nord qui me donnent des nouvelles très souvent et qui m'ont encouragés,à revivre pour quelques dizaines d'années avec un maître mot:

L'ESPOIR

Partager cet article
Repost0

commentaires

michèle francis 26/05/2011 07:30



bonjour docteur il y avait un certain temps que je n'avais visité votre blog et je suis triste de ne pas vous avoir mis un message de courage et d'espoir après votre épreuve dont je viens de
prendre connaissance je vous espère sur la voie de la compléte guérison et non pensons très fort à vous j'adore vous lire .Bonne journée .


 



sage alain 27/04/2011 15:49



Merci les amis,à ceux qui ont commenté et à ceux qui m'ont envoyé des mails.J'espère que mon roman qui avance assez vite vous plaira.Mais il faut un peu de patience car il faut écrire puis lire
et relire pour y mettre de la couleur , du son , enfin tout ce qui a trait à la vie , à notre vie.


Je laisse mon blog en sommeil et j'y reviendrais par la suite pour vous raconter mes mois de pénitence de ne pas écrire.


Bises à toutes et à tous


Alain



Sylvie Aoustin 27/04/2011 14:54



Je viens de lire avec  ton dernier message sur ton blog. Tes articles me manqueront car même si je ne prenais pas le temps d'y répondre,ils étaient lus et commentés en famille.Les épreuves
de la vie laissent toujours des traces mais il suffit parfois de peu de choses pour rebondir: un sourire, un appel téléphonique, la famille ou les amis. Je suis certaine que tu vas prendre
beaucoup de plaisir à écrire ton roman qui sera sans doute une part de toi.Alors, je te souhaite de passer un bel été entouré de ta famille, d'amis proches et lointains et de ton héroïne....Ne
nous fais pas trop attendre.Amicalement, Sylvie


 



marcelli 25/04/2011 10:40



merci pour tout ce que j'ai lu sur ton blog et qui m'a souvent réconfortée ; j'ai toujours pris un réel plaisir à te lire comme si je te rendais visite avec toute l'amitié que j'ai pour toi.
J'attend avec impatience de découvrir ton livre qui me séduira sans aucun doute. Bisous mon grand. CLO



claudine seguin 23/04/2011 12:04



Votre blog me manquera car même si je ne laissais pas souvent de com,je le lisais régulièrement . Vous êtiez mon voisin et je vous apprécie beaucoup. Je vous laisse avec votre roman qui j'en
suis sûre sera rempli d'anecdotes sur votre vie en Picardie et dans votre belle région d'adoption .Toutes mes amitiés Docteur Sage...



Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju