Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 07:47

A l'occasion d'un mauvais film sur un bon sujet : peut-on devenir quelque d'autre en oubliant complètement son enfance ? j'ai eu la nuit pour y réfléchir et vous faire partager mes états d'âme.

Mes parents ont eu des débuts financiers difficiles et je me souviens m'être caché derrière la porte avec ma mère pour ne pas répondre aux visiteurs qui venaient à la relance de factures mais notre vie modeste ne m'a pas empêché d'être insouciant,partageant ma vie entre les copains,l'école , la rivière et les bois.C'est le temps ou le traditionnel cadeau de Noël restait l'orange comme beaucoup d'entre vous.D'ailleurs je n'ai aucun souvenir de cadeau quel qu'il soit. Et puis j'ai grandi beaucoup à l'extérieur de la maison,avec les copains,à jouer à creuser des galeries dans les ballots de paille des fermes,à aller à la pêche,aux champignons,faire du traineau (construit par mon père) l'hiver sur notre colline de beaurieux en Picardie et même Champagne pouilleuse.

Mon premier cadeau a été des patins à roulettes qui sont restés accrochés au dessus de mon lit un mois avec interdiction d'y toucher parceque je n'étais plus premier à l'école.C'était la période des classements mensuels et j'ai retrouvé un carnet de CE2 qui indiquait tout mon caractère: premier de la classe à la rentrée puis troisième puis septième et là j'étais puni par mes parents et par l'instituteur pour bavardages incessants ; alors le mois d'après j'étais à nouveau premier et c'est comme cela que j'ai pu récupérer mes patins à roulettes qui me narguaient sur un clou au dessus de mon lit.

Et puis quand les finances de mes parents se sont améliorées j'ai eu droit à des habits comme cadeau qui me permettaient de parader devant les copains et les copines.

Je reviens au sujet fondamental c'est l'oubli de tout ce que je n'ai pas aimé et le souvenir des bons moments.Je pense que notre mémoire est sélective ,oui, mais seulement selon le caractère;c'est à dire qu'un optimiste se souviendra des bons moments en oubliant les mauvais alors que le pessimiste devra suivre une analyse pour effacer les mauvaises périodes de son enfance de sa mémoire.

L'enfance est un moment important de la vie et nos rêves d'enfants ne se transforment pas en rêves d'adultes mais y contribuent.Notre structure mentale peut tout sauf effacer les faits qui nous ont laissé des cicatrices morales et si mon enfance s'est passée dans un milieu plus que modeste elle n'en a pas moins été heureuse.

 

L'enfance est le trou noir où l'on a été précipité par ses parents et d'où l'on doit sortir sans aucune aide.

 

                              Thomas Bernhard

Partager cet article

Repost0

commentaires

M-ILLUMINO-D-IMMENSO 27/08/2010 01:48



Interessante ta vision.
Tout devient souvenir, me semble t-il....et il en reste peu de mauvais...les bons prennent davantage de relief.Heureusement.
Mais chacun doit le vivre à sa façon...
Amitiés



Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju