Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 19:46

 

aaa-4107.JPGCet après-midi a été pour moi l'occasion de rencontrer ce que je n'ai jamais fait et que j'aurai aimé faire (je suis un peu jaloux) : j'ai eu la visite d'Adeline et de Marc.

Rien d'original jusqu'à maintenant mais si je vous dis qu'ils sont arrivés en Tandem, vous commencez un peu à comprendre,et si j'ajoute qu'ils sont partis en Avril 2010 pour un extraordinaire Tour du Monde en tandem,là vous pigez mieux cette rencontre hors norme.

Adeline est une merveilleuse jeune femme souriante et sympathique;Marc est plus discret mais transpire la gentillesse,et ,dans ce beau petit couple,j'ai retrouvé le mien il y a 40 ans lors de notre premier périple en tandem allant de Marseille aux Vosges.

Nous avons fait beaucoup de périples en tandem mais il faut beaucoup de courage pour partir 3 ans et demi,allant vers le Russie,l'Asie,redescendre à Singapour puis aller en Australie et en New Zeland puis l'Amérique du sud avec Uschuïa et la Patagonie,la Bolivie,le Pérou,le Mexique,les USA,le Canada....

bref quelle balade! c'est autre chose qu'aller à La Baule.Il faut au départ un courage extraordinaire,celui de tout quitter,son boulot,sa famille et le courage d'affronter l'inconnu.

J'ai retrouvé chez eux les grandes lignes du voyage en tandem,la curiosité et la serviabilité des gens,le plaisir de partager ensemble les paysages,la nature,les animaux,les scènes de rue ou de village,les découvertes des petites merveilles que nous réserve le voyage.J'ai découvert la même manière de fonctionner:on s'arrête quand c'est beau,on s'arrête quand on a faim,on s'arrête quand on en a marre,on s'arrête pour parler avec les autres.

Adeline et Marc racontent cela avec simplicité,sans forfanterie mais plutôt avec humilité et gentillesse.

Regardez leur site internet qui résume leur voyage.

http://letandemetlavie.fr/

Ils sont presque au bout du voyage puisqu'ils leur reste à remonter dans le petit village de Bourgogne d'Adeline où toute la population,entourée du Maire les attend de pied ferme.Marc est Francomtois et va aussi être accueilli en héros.

Pour moi,partir en tandem pour quelques jours reste toujours une authentique aventure quotidienne alors vous pensez,3ans et demi !!!!nous avons d'ailleurs parler du canal du midi que nous avons fait en 2013 et qu'ils viennent de faire et on se rend compte qu'on en tire les mêmes remarques,qu'on a eu les mêmes problèmes avec les racines te la boue.

Nous avons parler des difficultés de santé,les tensions lors de la fatigue,mais surtout de la gentillesse de l'accueil "des gens du monde".Adeline et Marc ont fait la démonstration qui est un peu mon leitmotiv : "si vous êtes gentils avec les gens,ils sont toujours aimables et serviables avec vous".

Merci Adeline,merci Marc pour votre visite qui m'a rajeunit et m'a donné quelques idées pour l'avenir.

 

Le voyage,comme l'amour,représente une tentative pour transformer un rêve en réalité.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 23:22

steve_jobs_dessin000.jpg La mort est un sujet tabou en France.Les gens fuient devant ce sujet de discussion et encore plus quand il s'agit de leur propre mort.Pourtant c'est un passage obligé comme celui de la naissance mais notre civilisation occidentale ressent la mort comme un échec de la vie.C'est sans doute pour cette raison que l'on a occulté le sujet pendant tant d'années et que le médecin que je suis a dû se débrouiller seul avec sa conscience.

Nous sommes en plein débat sur la fin de vie et une amie m'a demandé hier soir si j'allais faire un article sur le sujet.Je reconnaîs que ce n'est pas un sujet très joyeux mais c'est un sujet qui concerne absolument tout le monde,pour l' entourage mais aussi bien entendu pour soi-même.

"Je n'ai pas peur de mourir.Je veux seulement ne pas être présent quand cela arrivera " a dit Woody Allen.Il dit avec humour ce que tout le monde pense tout bas:si on ne se rend pas compte du grand passage,c'est mieux pour tout le monde.Et oui,j'ai coutume de dire en plaisantant que nous allons tous mourir,sans exception et que c'est sans doute la seule égalité de la vie.Cela paraît une évidence mais à la réflexion c'est une pensée qui apparait assez tard dans le cursus de la vie.Jamais je ne me suis posé ce problème avant 50 ans alors que j'étais souvent confronté au problème .Je le disais mais je ne pensais jamais à ma propre mort.Comment cela se passera t-il ? on l'espère tous sans souffrance et comme dans un rêve.

C'est souvent quand on voit partir ses proches, ses parents,ses amis,qu'on réalise qu'effectivement c'est chacun son tour et que notre passage sur terre se contente de "trois petits tours et puis s'en va ",en souhaitant que ces tours se passent le mieux possible et que le départ se fasse dans de bonnes conditions.

Effectivement le départ est le grand sujet du moment,puisqu'une loi va être déposée prochainement sur ce sujet.Doit-on choisir son départ,le jour ? la date ? la manière ? mais surtout,doit-on laisser souffrir l'humain lors du grand saut ?

On meurt assez mal en France et il y a longtemps que je parle moi aussi de nécessité de "mort apaisée".

C'est un sujet très difficile qui demande tact et bon sens , surtout de la part des soignants.Pour moi,il y a quelques conditions avec pour débuter un postulat:

1- un médecin n'est pas là pour donner la mort mais pour aider à la vie

2-ensuite ,s'il y a souffrance,il est inadmissible,avec les moyens que l'on a maintenant à notre disposition,de ne pas appliquer une forme de sédation(et nous sommes très en retard sur la prescription de morphine en France)

3-choisir la date de sa mort ? là,j'avoue que j'ai un doute car pourquoi pas lors d'un accès dépressif à 30  ans ?  NON,,cela n'est pas possible.Les conditions pour choisir sa mort seraient trop draconniennes (pourquoi ne pas faire passer la mémé pour folle,ou désireuse de mort et s'en débarasser pour l'héritage) Soyons modérés et ayons du bon sens.Il suffit d'additionner 3 conditions:

-avoir une maladie incurable mais à brève échéanc, c'est à dire sans aucun espoir.

-souffrir physiquement mais aussi moralement par déchéance

-avoir choisi et en avoir informé son entourage de façon officielle au cours de sa vie la sédation totale comme choix de mort (comme on peut par ailleurs choisir d'être incinéré.)

Je pense que si ces 3 conditions sont réunies on peut alors "endormir " le patient avec toutes les précautions psychologiques que cela impose ,vis à vis du patient ,avant le passage à l'acte et vis à vis de la famille ensuite.

Mais ,même avec ces précautions le problème n'est pas réglé: qu'en est-il des maladies d'Alzheimer ? qui décide ? pour moi ce ne peut être que le médecin guidé par la souffrance physique.

Et puis il y a encore un autre problème qui me touche personnellement: pour payer mes études de médecine,en plus d'avoir été "pion "dans un lycée,je gardais des comas la nuit.J'étais seul avec 40 comas que je devais aspirer quand ils s'étouffaient et surveiller.J'en ai vu quelques uns (pas beaucoup mais un aurait suffit pour introduire le doute)revenir progressivement à eux ,quelquefois après 3 ans de coma.Imaginez une décision rapide prise par les familles pour ces gens là ? Vous voyez qu'il faut raison garder et je pense que légiférer peut aboutir à des décisions graves.

En réalité,c'est le travail du médecin associé très étroitement à la décision de la famille.Cela a toujours été ma pratique avec les moyens dont je disposais.La morphine à haute dose déconnecte le patient et raccourcit ses souffrances,et je pense que cela reste sous employé dans les hôpitaux mais aussi à domicile.La souffrance physique,comme la déchéance morale n'a plus lieu d'être mais faire une loi expose à des dérives.Pour moi "la mort apaisée "résume bien la situation nécessaire,même si elle n'est quelques fois pas suffisante.

"Ne laissons plus personne souffrir et soyons à l'écoute des personnes en fin de vie" est le seul article de loi que je juge indispensable.

Et bien mes amis,ce n'est qu'un sujet d'actualité ,qui fait réfléchir,sans doute mal placé avant les fêtes de Noël mais vous savez que je me calque toujours sur les sujets quotidiens et celui là en est un.

Bonne fêtes de fin d'années quand même ,mais n'oubliez jamais que c'est une réflexion que vous devrez toutes et tous avoir un jour.

 

Mourir,c'est éteindre le monde.

       Jules Renard

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 22:00

 

Numeriser-4.jpeg Ma chère maman notait: "il faut punir Alain,même pendant les récréations" sur le carnet de note.Vous en connaissez des mamans qui marquent cela encore aujourd'hui ?

Quel tintamare actuellement sur l'école !! cette école qui a fait de moi ce que je suis,cette école qui a prôné l'égalité des chances ,cette école qui faillit maintenant à sa mission:éduquer les enfants,tous les enfants qui doivent entrer en sixième en sachant lire,écrire et compter.

Je suis né en 1946,juste après la guerre et je suis allé à l'école à l'âge de 3 ans.Contrairement à mon nom , j'étais très dissipé et les carnets de notes que j'ai conservé me le montrent tous: très bon travail mais zéro de conduite.Je vous ai raconté qu'à chaque fois que je remonte en Picardie,je file ventre à terre (comme on dit chez moi) chez mon ancien instit ,qui a maintenant 97 ans, pour le saluer.Ce fut pourtant entre nous un vrai combat.Il a su me faire mettre un genou à terre,me remettre dans les rails et m'envoyer pensionnaire en sixième.Ce ne fut pas une mince affaire,mes parents étant plus que modestes,et je suis donc rentrer au lycée,boursier de mon état pour ensuite faire médecine tout en travaillant mais cela est une autre histoire.

Revenons donc à l'école de 2014.

Pourquoi les gens réussissaient-ils à avoir un métier dans les années 50 après le certificat d'études primaire pour ceux qui ne poursuivaient pas leurs études alors qu'ils sont considérés comme perdus aujourd'hui ?

Pourquoi le gouvernement s'apprête t-il à supprimer les ZEP au lieu de les renforcer ?

Pourquoi 200000 enfants sortent-ils du système scolaire de nos jours ?

Pourquoi la formation professionnelle est-elle gaspillée pour ne pas dire spoliée.Pourquoi n'y a t-il plus d'apprentis ? Pourquoi un apprenti boulanger ne peut-il plus travailler avant 6h du matin et apprendre à faire le pain? Pourquoi un jeune en stage ne peut-il plus monter sur une échelle pour travailler ?

Pourquoi les parents d'élèves donnent-ils maintenant raison à leur progéniture plutôt qu'aux instits ?

Pourquoi ne faut-il plus traumatiser les enfants par des mauvaises notes ?

Pourquoi les enfants sont-ils fatigués ? je rappelle que je suis allé à l'école lundi mardi mercredi vendredi et samedi TOUTE la journée,soit 30 h/ semaine + l'étude où je faisais mes devoirs et je n'étais pas fatigué et personne n'était fatigué parmi mes potes(et nous n'avions pas de vacances à la Toussanit ni en février,nous terminions les 14 juillet).Maintenant on est à 24 h/semaine et ces pauvres petits sont épuisés.N'y a t-il pas là un problème ? et les résultats à l'époque étaient là:tout le monde savait lire  et écrire à la fin du CP.

Une des explications est là : on courrait la campagne alors que maintenant ils regardent la télé et jouent au jeux vidéos tard le soir.On mangeait simple mais frais,ils sont maintenant nourris au hamburger +coca,c'est à dire sel+sucre avec absence de vitamines.

Certains diront que tout cela est simpliste mais je ne le pense pas.On vient de perdre presque une génération complète,la France dégringole au classemnt PISA(http://alain.sage.over-blog.com/article-l-education-les-resultats-de-l-enquete-pisa-bref-notre-chere-ecole-121419924.html),,essayons de ne pas perdre la suivante et revenons à des bases simples et efficaces.Combien de dégâts a fait la méthode globale d'apprentissage de la lecture ? L'idéologie , de gauche comme de droite,n'a t-elle pas pris les enfants en otage?

Asseyons ensemble instituteurs,parents,éducateurs,décideurs et trouvons RAPIDEMENT une solution pour sauver l'école.C'est l'avenir de nos enfants.

Tout le monde ne vit pas à Puget,dans une école Haute Qualité Environnementale,toute numérique,avec d'excellents instits,de très bons éducateurs avec anglais,théâtre,arts plastiques,musique,sports en réforme des rythmes scolaires,le tout donnant de srésultats excellents aux tests d'évaluation,non,tout le monde n'a pas cette chance (ouah,quel conseil municipal!!!).Que faudrait-il faire pour recopier un tel système ? du bon sens , un zeste de tolérance,de l'imagination et de la considération pour les enfants.C'est tout un programme mais qui ne coûte pas une fortune , et même si cela coûtait n'est-ce pas pour la bonne cause ?

Nous ne sommes plus dans les années 50 mais le challenge est exactement le même: faire de nos enfant des adultes heureux;heureux parcequ'ils ont un métier qui les intéresse,qu'il soit manuel ou intellectuel,peu importe,mais avec une qualification minimale.Trop d'ados sortent du système et,étant donné que ce sont les adultes qui pondent les lois et que ce sont les adultes qui "gèrent "l'éducation,ce sont ces adultes qui sont responsables de l'échec des petits.

Je finis avec l'autorité.J'ai vraiment été un emmerdeur,du CP au bac et même en médecine(cf un extrait de carnet de 1954 où j'étais parait-il "insupportable " mais je remarque aussi que j'avais eu 1 en sciences,moi qui adorait cela;sans doute une leçon restée dans le cartable pour pouvoir aller rejoindre les copains)).On m'appellait Alain Pas sage (elle est bien bonne avais-je le culot de rébecter à mes profs,et j'ajoutais :celle-là je ne l'avais jamais entendu).J'ai beaucoup été puni par les profs et les instits et ensuite doublement par mes parents et vous voyez,pour ceux qui me connaissent,je ne suis pas pour autant traumatisé et même plus,je suis reconnaissant pour ceux qui m'ont puni car ,sans eux,je n'aurai pas fait mon parcours.J'en connais beaucoup de ma génération dans ce cas là.Encore faut-il maintenant que la sanction soit juste et ne soit pas perpétuellement discutée par les parents,car mesdames et messieurs,ce qu'on oublie souvent maintenant c'est que l'éduction passe aussi par les parents.

Enfin,quid des quartiers difficiles ?Il faut tout reconstruire sur la base des ZEP actuelles,redonner de la considération aux profs,aux élèves ,redonner de l'autorité à l'apprentissage du savoir.Je pense que toutes les familles sont anxieuses de l'avenir de leurs enfants,à Puget comme dans les quartiers difficiles,mais il faut expliquer que la surprotection des enfants ne leur rend pas service et convaincre,comme je l'ai fait et refait avec mes enfants, qu'il y a toujours deux temps très différents dans la vie: un temps pour le travail,même s'il doit être ludique ( ou ce que j'appelais la concentration et non le travail) et un temps pour le plaisir et rien que pour le plaisir.On peut mêler les deux dans l'apprentissage du petit enfant mais c'est ensuite très difficile car la compétition de la vie est alors devant nous;on peut le déplorer mais l'homme est ainsi fait et puis,quel plaisir de réussir,quel que soit la chose réussie.

Numeriser-1.jpeg

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 13:24

Etant en Provence depuis pas mal d'années,j'ai malgré tout un oeil sur Beaurieux,mon village de naissance situé près du "chemin des Dames" bien connu des initiés de la guerre 14/18 mais aussi ,bien entendu sur Lesdins,le village où j'ai exercé la médecine de campagne pendant si longtemps.

Je surveille aussi les villages voisins pour me tenir informé du devenir de TOUS mes anciens patients.

C'est en ouvrant le "Courrier Picard.fr " que la nouvelle m'a littéralement sautée aux yeux:j'ai reconnu les lieux et j'ai compris le drame.Je vous explique : j'avais une famille ,composée de la maman et de 2 filles,qui vivaient dans une vieille ferme délabrée avec 2 vaches.Elles vivaient toutes les 3 dans une seule pièce où il y avait absolument tout et n'importe quoi:des lapins,des oiseaux,une poule ,beaucoup de chats etc..le tout dans un bordel indescriptible; tout cela ne sentait pas bon et j'étais obligé de mettre un peu de parfum sur ma main pour pouvoir faire ma visite à domicile sans vomir et ceci n'est pas péjoratif mais descriptif de l'état de la famille à l'époque.(mais elles étaient toutes trois bien soignées et bien suivies malgré tout)

J'avais connu le père ,un "gueulard" qui terrorisait sa famille et qui est décédé sans regret familial.

Je suis parti,la situation s'est apparemment fortement dégradée et ,après le décès de la maman les deux soeurs vivaient depuis quelques mois dans une voiture,devant leur porte et au milieu des détritus et ce qui devait arrivait arriva,une des deux soeurs est décédée la nuit il y a quelques jours dans le kangoo.

Cela m'a horrifié.Car quand bien même elles ne voulaient pas d'aide je pense que l'on doit forcer les gens au bien être ou au moins au mieux être.Je me souviens d'une vieille dame qui vivaient dans la même commune sur un véritable tas d'ordures dans une pièce et nous avions, avec le Maire de l'époque ,amener un tracteur et une remorque pour tout nettoyer et évacuer;la dame a grogné mais s'est pliée.

Comment peut-on laisser les gens vivre et mourrir dans de telles conditions sans réagir.Qu'est devenu l'humain dans notre société du chacun pour soi ou plutôt du" chacun sa merde"? qu'est devenue l'entraide des campagnes où tout le monde se connaissait (je vous rappelle que c'est une vieille famille du village).

Nous sommes dans une société où on laisse les gens,même connus,vivre et mourrir dans leur voiture. Méditez cela.

Quand j'ai lu cela hier soir j'ai eu ensuite une nuit difficile:qu'aurai-je fait si ma présence avait été effective ? je pense que je n'aurai pas capitulé,ne serait ce qu'en prévenant les services sociaux et ameutant les décideurs du conseil général mais aussi du secours populaire.J'avais des patients très riches et des patients très pauvres mais l'affection que je leur portais était la même et le souvenir aussi.
Ce qui me traumatise c'est d'avoir bien connu ces gens,d'avoir eu leur confiance et de les avoir abandonné.

Je vais régulièrement soigné les gens dans les rues de Marseille avec le camion de Médecins du Monde,je sais ce que c'est de vivre dehors,quand il pleut,quand il fait froid.On trouve souvent une solution.Mon plus grand dépit c'est que beaucoup de personnes pensent que s'ils vivent dans la rue,c'est parce qu'ils l'ont bien voulu.

La dégringolade sociale peut arriver à tout le monde:on a un crédit,on perd son boulot,on divorce,on est expulé,on n'a pas de famille d'accueil.... on est dans la rue.Et ne comptez pas sur la chance qui va toujours rejoindre ceux qui n'en ont pas besoin."il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade " disait Coluche il y a 30 ans ; et bien cela n'a pas changé.

Je vous joins le lien du Courrier Picard,laconique,sans étonnement, comme si on avait la vie qu'on méritait.

 http://www.courrier-picard.fr/region/aisne-une-femme-meurt-dans-sa-voiture-en-pleine-nuit-a-levergies-ia195b0n482450

Quelle société !!!!!!!

 

Il y a une espèce de honte d'être heureux à la vue de certaines misères.

                             La Bruyère

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 17:18

Lorsque je me suis réveillé ce matin, dimanche 2 décembre.... 2040, après une nuit agitée, j'ai découvert que le mini-capteur pas plus gros qu'un insecte implanté dans mon bras était déjà en éveil. On appelle ça une "puce". Depuis 2022, les citoyens ont l'obligation d'en porter une pour pouvoir accéder aux soins de santé nationaux.
La puce a su, d'après le contrôle biométrique qu'elle exerce sur les fréquences d'ondes de mon cerveau et la rapidité de mouvement de mes yeux, que je n'allais pas tarder à me réveiller. Elle était déjà à pied d'oeuvre, en train de lancer les systèmes, y compris la cafetière. Je sentais l'odeur du café qui coulait dans la cuisine. Les écrans d'information à l'intérieur de mes lunettes panoptiques s'allumaient déjà devant mes yeux.
Des images des dirigeants mondiaux apparaissaient à l'écran. Ils faisaient l'éloge du bon état de santé de leur économie et de l'avènement de la paix dans le monde. Ils expliquaient que les citoyens devaient travailler selon le Plan de croissance du nouvel ordre mondial afin de maximiser la richesse pour tous. J'avais beau savoir que c'était de la propagande, je n'ai pas pu m'empêcher d'écouter. Le fait de retirer ses lunettes panoptiques est très mal vu par les comités de surveillance des quartiers. Notre "puce" exerce un contrôle sur tous les fronts.

L'écran sur le mur indiquait une bonne tension ,un pouls parfait de mon coeur artificiel,mes globules rouges artificiels couraient merveilleusement bien dans les vaisseaux,les blancs avaient avalé des bactéries pendant la nuit et je devais passer le filtre qui fonctionnait en WiFi pour les filtrer car s'ils étaient neutralisés il fallait prendre ces bactéries pour les mettre en culture et faire pousser le kéfir utilisé pour l'alimentation du bétail.Les télomères de mes chromosomes avaient l'air en pleine forme,bref,pour un mec de 94 ans ,je n'étais pas mal.Bien sûr on m'avait greffé un coeur,un foie,et deux reins ,bien sûr on m'avait complétement vidé de tous mes "liquides" pour les remplacer,mais l'analyse de mon génome montrait que je pouvais encore vivre plus de 100 ans.

Le problème c'est que mon tandem commence à avoir de la bouteille et lui,j'ai du mal à le remplacer.

Quand à la maison,elle produit toute son énergie ainsi que celle de ma voiture sans chauffeur,toute électrique grâce à de tout petits panneaux solaires situés sur le toit et grâce au coussin d'air producteur d'énergie.

Ce qui vous intéresse bien sûr,cher lecteur,c'est ce qui se passe dans le monde: et bien tout d'abord en France,les dernières élections ont donné 3% de participation avec l'élection d'un robot écolo qui a battu au second tour l'arrière arrière arrière petite fille de Jean Marie Le Pen.

Dans le monde,grande nouveauté,les Palestiniens et les Israéliens viennent de fêter les dix ans de leur réunification : plus un attentat,plus de Jihad,plus de DAECH,bref,tout baigne.

Grâce à la transition énergétique mondiale,les Chinois n'ont plus de pollution,les températures mondiales ont baissées de 2 degrés et les îles du Pacifique sont réapparues après leur triste disparition de 2032 due à la montée des océans.L'Europe a été absorbé par l'île de Sainte Lucie des petites antilles (elle a commencé par absorber la Guadeloupe et la martinique et s'en est ensuite prise à l'Europe avec succès) mais l'euro a disparu depuis maintenant 15 ans au profit du YUAN,la monnaie chinoise forte de ses 20 milliards d'habitants.Pourtant 5 milliards sont déjà partis sur la nouvelle planète Kepler-186F,située à 490 années-lumière.Ils ont emmené quelques esclaves occidentaux mais il paraît que c'est la guerre là-haut.Décidément les hommes sont vraiment trop cons.

J'ai résisté le matin à toutes les nouveautés en gélules en restant fidèle à Georges Clooney et son célèbre Nespresso , mais je suis obligé de me ravitailler au coeur de l'Amazonie.Tous les robots de la maison se mettent en route dès mon lever pour préparer ma journée.

Vous me connaissez,j'ai réussi à préserver quelques fleurs naturelles,qui n'exitent plus que dans les musées pour en offrir une chaque matin à ma compagne qui a maintenant 93 ans et avec qui on vient de faire deux fois le tour du monde en tandem.

Le soleil est là et une belle journée se prépare.

PS: pour rassurer les quelques personnes qui me sont hostiles, je ne suis plus le Maire de Puget.C'est maintenant un robot provençal ,qui a été financé par l'huile PUGET qui alimente maintenant toute la planète,qui préside à la destinée de notre chère commune.

 

La source de la peur est dans l'avenir,et qui est libéré de l'avenir n'a rien à craindre.

                           Milan Kundera

 

 

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 19:37

Dumont8avril.jpg

En écoutant les infos et les tempêtes itératives,en écoutant les personnes âgées dire qu'en 40 puis 50 puis 60 ans(et plus) elles n'avaientt jamais vu cela,j'ai repensé à René Dumont,qui m'énervait un peu en 74 lors de la campagne présidentielle(car il me mettait sans doute mal à l'aise en me culpabilisant)et je me rend compte aujourd'hui que rien n'a bougé.

Qui a dit " la voiture, ça pue, ça pollue et ça rend con ",René Dumont, lors de la campagne pour l’élection présidentielle de 1974.A vrai dire, son programme n’a quasiment pas pris une ride .Car pour les plus jeunes je signale que,en 1974, René Dumont (1904-2001) était le premier candidat « écologiste » à l’élection présidentielle.Je me souviens.Il a fait 1,31% des voix.

Il est sans doute arrivé à une époque où le diesel n'était pas mortel,où le climat ne changeait pas,oùles tempêtes n'endeuillalient pas la France,où les îles du Pacifique n'étaient pas menacées,où le gaspîllage était invisible,où l'on bétonnait les côtes,où les 30 glorieuses ont produit une génération d'égoïstes.

A vrai dire,tout le monde s'en foutait et je ne suis pas fier car je me compte dans le lot.J'étais jeune,en plein boum professionnel,papa heureux,bref,je mangeais la vie par les deux bouts sans m'occuper d'une éventuelle action militante sur la défense de l'environnement.

Alors revenons à René Dumont et essayons de décortiquer son programme:il avait publié un très beau livre que l'on peut encore se procurer:"l'utopie ou la mort". Pour Dumont, « il faudrait aussi changer les hommes », pour leur faire accepter les contraintes « qu’imposera un jour proche la nécessaire croissance zéro de leur consommation globale ».Nous n'en sommes pas loin.

Cette dialectique de l’homme nouveau est, chez Dumont, liée à la nécessité d’éducation de l’individu. Il déplore le rôle de la presse, qui accapare « l’attention des gens du peuple ,non en faveur des grands problèmes du temps, mais pour les amours et les frasques de vedettes et de milliardaires »

La presse, selon Dumont, dépend trop de la publicité , qui incite à la surconsommation et au gaspillage !!!

Dumont est aussi visionnaire quand il indique, à propos du renouvellement trop rapide des biens,(ceci ne s'appelait pas encore l'obsolescence programmée connue aujourd'hui)

On a accusé l'homme au pull-over rouge d'être Maoïste ? peut être mais c'était une autre époque,une époque où les révolutionnaires étaient trotskistes ou maoïstes,une époque où le communisme n'avait pas encore passer la porte de Brandebourg.Cela paraît ridicule aujourd'hui,la Chine étant,avec les USA ,le plus grand pollueur de la planète.

Dumont accusait les armements,l'auto reine et la ville géante voilà les principaux ennemis de cette fin de siècle, les sources premières de gaspillage .Il déplore qu’en 1972 le trafic routier ait dépassé celui du rail.

Il récuse les modes d’alimentation occidentaux et envisage « une austérité alimentaire », privilégiant l’alimentation végétale (protéines de feuilles, tourteaux oléagineux).On répète la même chose aujourd'hui.

Dumont indique clairement que « l’accroissement de la teneur en gaz carbonique (CO2) constitue la plus grave des menaces » ; et, sur un sujet encore peu développé à l’époque, il avertit d’un possible réchauffement climatique dû à la croissance industrielle, qui pourrait se combiner avec « un cycle naturel de réchauffement ».Réchauffement ou pas il y a un cycle indiscutablement dangereux.

On a une impression de déjà lu quand Dumont déplore que « le Japon et la Norvège refusent d’arrêter la pêche à la baleine » : hélas cela ne semble avoir que peu évolué en 40 ans. À l’inverse, d’autres idées de Dumont ont été mises en œuvre : l’arrêt des essais nucléaires à l’air libre, l’essence sans plomb, tandis qu’un impôt international sur les matières premières au profit des pays pauvres n’a pas vu le jour. D’autres idées ont été appliquées : il suggérait que dans chaque gare pût être installé un centre public de location de vélos, de vélomoteurs et voitures électriques.

Finalement, quelles leçons peut-on tirer de la relecture contemporaine de cet ouvrage? Faire revivre cette figure hautement symbolique des années 1970, à usage de ceux qui trop jeunes n’ont pas vu l’homme au pull-over rouge sur le petit écran? sans doute mais surtout montrer que l'on n'a que peu progresser,car nous nous sommes toujours appuyés sur le "tout pétrole" sans imagination et on se rend compte aujourd'hui que l'on est "à la bourre" sur les autres énergies et en particulier l'énergie solaire.

Si René Dumont n’était plus d’actualité, ce serait tant mieux car les mesures auraient été prises ; mais il reste d’actualité, et c’est qu’on est encore et toujours dans l’utopie,comme il disait.

Alors mesdames et messieurs les politiques,écolos ou non,sans être sectaires, avancez !!

 

« Avons-nous le droit de jouer sur des paris l’avenir de l’humanité ?  Il s’agit de savoir d’abord quand la majorité de l’opinion mondiale aura réellement pris conscience de la gravité des dangers qui menacent notre planète ».

 

                                           René Dumont


 


Partager cet article

Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:14

images.jpg

Quand les Beatles sont arrivés aux USA,en 1964,et ont inondé la planète entière avec "A Hard Days Night",en juillet de la même année,j'étais parti tout l'été en stop en Angleterre avec un ami (à qui je pense fort aujourd'hui car il est récemment disparu).Nous passions nos soirées dans une boîte de nuit appelée "Le Starlight",dans la bonne ville de Brighton(si quelqu'un a ces mêmes souvenirs,prière de m'appeler) et la chanson passait en boucle en alternance avec "Jezebel".

Les Beatles m'ont ensuite accompagné pendant de longues années avec des rebondissements pour "Help","Yesterday" et le fameux album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, qui est souvent considéré comme le meilleur album de rock jamais fait.

Pour les plus jeunes ,je voudrai rappeler comment sont nés les Beatles.Leurs débuts n'ont pas été aussi simples que leur succés.Je vous résume:

Tout commence en 1957 alors que John Lennon (né en 40)et Paul Mc Cartney(né en 42) sont tous les deux à l'école Quarry Bank School où ils étudient les beaux-arts.

Pendant le mois de mars 57, John décide de former un groupe  avec son ami Pete Shotton, ce sera les Quarry Men.
Le 6 juillet 1957, les Quarry Men jouent durant la kermesse de St Peter, l'église paroissiale de Woolton. Peu après, Ivan Vaughan lui présente alors Paul Mc cartney. Après plusieurs semaines de répétition, John finit par l'accepter dans son groupe pour la bonne raison (sic) qu'il connaît par cœur tous les accords de Be-Bop-A-Lula de Gene Vincent.(on croit rêver!!)

Le 6 février 1958, George Harrison fait connaissance de John et Paul. Il sera peu après invité à se joindre aux Quarry Men.

En janvier 1960, Stuart Stucliffe, qui s'était inscrit aux beaux-arts avec John, devient bassiste du groupe. Bassiste moyen, c'est parce qu'il aimait beaucoup le rock que Lennon l'a accepté dans le groupe dont le nom n'arrête pas de changer: Johnny and the Moondogs, les Silver Beats, les Silver Beetles, les Beetles.

Le 10 mai 1960, Les Silver Beetles passent une audition devant Larry Parnes, le plus célèbre manager de rock d'Angleterre, mais leur candidature ne sera pas retenue.

Le 12 août, le batteur Pete Best passe une audition devant le groupe.
Il rejoint les Silver Beetles cinq jours plus tard.
Le 17 août, ils ont enfin trouvé leur nom : Les Beatles.

Après avoir joué à Hambourg pendant toute la dernière moitié de l'année 1960, les Beatles jouent pour la première fois au Cavern Club à Liverpool, le 9 février 1961.
Le 12 mai de la même année, les Beatles enregistrent avec Tony Sheridan sous le nom des Beat Brothers. L'album sortira en août.

Le 1er janvier 1962, les Beatles passent une audition chez Decca et enregistrent 15 morceaux.
Ils ne seront pas retenus sous prétexte que les groupes de guitares étaient dépassés. Dommage pour Decca.

Le 24 janvier 1962, les Beatles signent alors un contrat de management avec Brian Epstein.(Epstein va être décisif à plusieurs niveaux, sur la route de la popularité planétaire à laquelle les Beatles accèdent à partir de 1963 : en gommant leur image de rockers sauvages pour leur faire porter des complets-vestons, tout d'abord, en courant les maisons de disques londoniennes  ensuite)
Le 10 avril, Stuart Stucliffe meurt d'une hémorragie cérébrale et ayant besoin d'un bassiste, Paul qui jouait de la guitare, fut l'heureux élu.
Le 4 juin 62, les Beatles signent un contrat avec EMI et commencent à enregistrer le 6 juin avec le producteur George Martin, (qu'on appelera bientôt le 5ème Beatles) qui produira et enregistrera les Beatles jusqu'en 1969 .

Le 16 août, chambardement au sein du groupe. Pete Best est renvoyé et Ringo Starr est engagé deux jours plus tard.
Les Beatles n'ayant rien d'enregistré officiellement, Brian Epstein fait une pression sur EMI pour qu'ils fassent un 45 tours.
Ils commencent donc le 03 septembre. Leur 1er 45 tours Love Me Do sort le 05 octobre.

Le 22 mars 63, Please Please Me sort et reste 8 mois dans les bacs, puis, huit mois jour pour jour, c'est l'album With The Beatles.

Le 13 octobre, le concert pour un show télévisé Sunday night at the Palladium marque le début de la Beatlemania.

Ce sera ensuite le succès avec ce fameux voyage aux States.

Il y aura en 68 la période de méditation transcendantale(avec LSD)puis en 69 l'enregistrement de "let it be" .

Ce furent dix années de succès fous qui inondèrent la totalité de la planète et j'avoue n'avoir pas été insensible à cette "beatlemania".

Le 8 décembre 1980, à 22 h 52, un certain Mark David Chapman logeait deux balles dans le dos et deux autres dans l'épaule de John Lennon, âgé de quarante ans et deux mois. La scène se déroulait devant le Dakota building, un immeuble de Central Park West où Roman Polanski avait situé des scènes de Rosemary's Baby,film que j'espère , vous vez tous vu. L'assassin portait sur lui quatorze heures d'enregistrements des Beatles, une bible et 2 000 dollars. Une époque ouverte le 6 juillet 1957 à Liverpool par la rencontre  Lennon-McCartney s'achevait à New York. Désormais, la saga du groupe le plus célèbre des années 1960 prenait fin.

«Le monde était un endroit plus bourgeois avant que les Beatles n'arrivent», a dit un jour Paul McCartney. C'est sans doute une clef pour une époque qui allait sacraliser les icônes et les légendes populaires. Lorsque l'on regarde les photos où les glorieux Beatles posent à côté d'Elvis Presley, de Mick Jagger ou de Liz Taylor, on dirait des personnages d'Andy Warhol sortis du tableau. Toute une décennie se fédère autour de ce quatuor magique. C'était la touche magique de la jeunesse. Les quatre garçons dans le vent.

Au début de cette aventure mondiale, il y a la rage de quatre adolescents un peu orphelins. John Lennon et Paul McCartney ont précocement perdu leur mère. Chez les Beatles, la part d'enfance sera toujours prédominante, et c'est peut-être là le coeur de leur musique : dans un titre comme Penny Lane, ils évoquent les figures ordinaires d'une enfance urbaine(c'est un nom de rue), tandis que John Lennon pleurera sa mère disparue dans des chansons telles que Julia ou Mother. Comme chez les Rolling Stones, leurs rivaux de toujours, il y a aussi l'âpreté de très jeunes musiciens qui ont pris le risque d'avoir faim. A Liverpool puis à Hambourg, dans le quartier chaud de la Reeperbahn, le groupe joue dans des caves enfumées au milieu de marins ivres et de prostituées.

Le nom «The Beatles» est un jeu de mots entre «the beetles», les scarabées, et«the beat», le rythme.

Le crépuscule survient alors que ces êtres de légende n'ont pas encore 30 ans. Le 10 avril 1970, un communiqué laconique annonce la dissolution du groupe. La rupture fige les Beatles dans une éternelle jeunesse. Aussitôt, Paul McCartney publie son premier album solo. Les années 60 s'achèvent. Et, comme le chanterait plus tard John Lennon, le rêve était fini. Cette fin avait un parfum de vie ordinaire : un groupe post-adolescent galvanisé par le succès se brise sur les écueils de la maturité, des mariages, de l'ego.

En novembre 2001 ,la mort de Georges Harisson sonna comme une seconde mort des Beatles.

On ne peut penser à John sans penser à son formidable "Imagine"  avec les paroles ci-dessous:
Imagine tous les gens,
Partageant tout le monde...
Tu peux dire que je suis un rêveur,
Mais je ne suis pas le seul,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindra,
Et que le monde vivra uni

Que reste t-il aujourd'hui de ces "quatre garçons dans le vent " ?

Ringo Starr sombra dans le luxe et l'alcool:cigarettes,whisky et petites pépées,et Paul Mac Cartney fut anobli par la Reine d'Angleterre,il a désormais dépassé cet âge de 64 ans qui lui semblait irréel quand il chantait "When I'm Sixty-Four"

En même temps que j'écris cet article,j'écoute l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band,et j'avoue que je continue d'adorer.Ils auront marqué ma jeunesse ,peut être comme la vôtre et sans doute rythmé l'histoire de pas mal de gens,même de ceux qui ne les aimaient pas;mais existe t-il des gens qui n'ont pas du tout aimé,John,Paul,Georges et Ringo ???

Je vous joins le fameux concert sur le toit (RoofTop Concert) et leur "Get Back"

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 17:10

Il est midi,un dimanche de novembre comme les autres.Les feuilles des vignes jaunissent,les olives sont tombées après une année humide,le calme règne dans la maison avec du jazz qu'égrène l'ipod,bref tout baigne sous un ciel légèrement nuageux,un temps pour faire un bon tour de vélo.

Vous connaissez l'histoire du coup de téléphone qui tue ? et bien c'est cette histoire que je vous raconte.La gendarmerie m'apprend tout à coup qu'un Pugétain vient de décéder dans un accident de vélo après avoir été accroché par un autobus.Déjà je suis saisi et je m'enquiert donc du nom de la personne et là,c'est le choc : un véritable choc ! un Pugétain,confrère,urgentiste à Avignon,un papa de deux enfants que je connais pour les avoir à l'école,un papa de 49 ans,un papa qui disparait.

Instantanément j'ai revu son sourire permanent quand on se rencontrait,sa discrétion,sa gentillesse,son élégance morale comme j'ai pu le dire aux journalistes qui m'ont appelés ensuite.

La peine au couer,le Maire que je suis comme le médecin que j'étais a dû aller prévenir son épouse qui attendait son retour pour déguster une bonne raclette.Il n'y aura plus de raclette ni d'autres choses non plus pour lui et sa compagne a très vite compris en me voyant arriver accompagné des gendarmes.Que la vie peut être cruelle et quelques fois triste et injuste.Cet homme était la personnification de la bienveillance ; pourquoi lui ?

J'ai passé une très mauvaise nuit après une très mauvaise journée et quand j'ai vu arriver la pluie,je me suis demandé pourquoi il n'était pas tombé ces cordes dimanche,ce qui l'aurait empêché de pédaler.

Et puis j'ai regretté de ne pas l'avoir rencontré plus souvent car nous avions en commun notre métier mais aussi le bénévolat.On doit toujours faire les choses dans la vie car on ne connait pas la suite.De la même manière qu'au cours de l'article sur mon père (http://alain.sage.over-blog.com/article-mon-pere-ce-heros-122003971.html),j'avais regretté de ne pas lui avoir dit que je l'aimais,j'aurai dû dire à cet homme que j'appréciais son sourire et tout ce qu'il représentait pour moi.On aurait dû faire une petite bouffe et parler,parler,parler.

Je me souviens que,comme mon fils,il avait fait le choix de ne pas avoir la télévision,mais de lire,de faire lire ses enfants et de leur parler.On était tombé d'accord sur l'école et le centre de loisirs.Mais j'ai l'impression d'être passé à côté de quelqu'un de bien.Quelle merde !!!

Et,bien entendu,il reste sa compagne,adorable,que nous allons essayé d'accompagner dans sa vie avec ses deux garçons;cela n'adoucira pas sa peine immense mais on se doit d'être là.Quand je dis ON,je parle du village avec en particulier les parents d'élèves et la municipalité.

J'espère pour lui que la mort est l'extase du sommeil. Au revoir Jacques.

 

Et toi,divine mort,où tout rentre et d'efface,

Accueille tes enfants dans ton ciel étoilé;

Affranchis-nous du temps,du nombre et de l'espace,

Et rends-nous,le repos que la vie a troublé.

              Leconte de Lisle

Nous serons tous là demain matin.......

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 08:42

Croisiere 3864

Pour la première fois de ma vie,je viens de faire une croisière .J'ai évité le Costa Concordia pour atterrir sur le Fortuna (un peu tard à mon âge,mais la fortune est-elle synonyme d'équilibre ?).

Mais revenons à cette croisière spéciale puisque qu'intitulée :" la croisière des idées" (en France on n'a pas de pétrole mais ...) et c'est cette formule qui m'a séduite.Nous étions donc 3000 pékins sur le bateau (plus 1000 personnes d'équipage,pas des pékins mais des philippins) et seulement 160 personnes pour ces thèmes ou plutôt ces idées que je vous détaille:

Histoire avec "la formation de la Gaule","le déclenchement de la guerre 14/18",,"l'apparition du monothéïsme" et "la bataille de Trafalgar ".Vaste programme !!!

Un interméde féminin avec Valérie Torianan (Directrice de Elle) sur la presse féminineet les Femmes (comme dirait Julio)

De l'économie avec Paul Jorion(le pouvoir de la finance est-il compatible avec la démocratie)

De la Philosophie avec Cynthia Fleury sur "le courage en politique"et ça , ce n'est pas gagné!!

Et bien entendu la politique avec des hommes de droite (Slama du Figaro) un libéral (avec Franz Olivier Giesbert et en plus sa défense de la cause animale),du centre (avec Jean François Kahn) et de gauche (avec Laurent Joffrin et José Macé Scaron)

Bref,des débats passionnants,entre les visites de Malaga,Casablanca,Cadiz,Lisbonne,Valence et Barcelone.

Je vous parlerai de ce que j'ai retenu de ces causeries et autres débats mais cet article général retiendra surtout deux choses:

-quel bateau !!! des salles,des bars,des restaurants ,17 ponts,des ascenseurs dignes de Las Vegas,des salles de jeux,de sport,des km de couloirs,de superbes cabines,bref ,j'ai vraiment été impressionné par cet immeuble flottant et j'ai souvent oublié que j'étais sur un bateau.J'avoue que je n'aurai sans doute pas fait cette croisière si les thèmes n'avaient pas été là mais je ne regrette pas et je vous conseille d'essayer car le prix n'est vraiment pas excessif.

-et puis,il y a eu les rencontres,de merveilleuses rencontres,avec des repas animés,des fou-rires,des discussions critiques sur les conférences mais aussi sur la France et sur le Monde.Nous nous reverrons, Pascal,Françoise,Dominique,JB et Jana,Françoise (bis) et puis il y a eu Hans qui savait tout sur tout,et ce pépé Allemand de plus de 85 ans,seul,ne parlant que sa langue, qui nous a accompagné lors d'une soirée au Limoncello (impossible de traduire limoncello en Allemand)!!

Et puis quelle organisation !! impressionnante.

Je vous met quelques photos et un album situé sur la gauche de votre écran (comme d'hab) intitulé "croisière",mais je reviendrai sur un ou deux sujets qui m'ont marqués lors des débats.Enfin je n'oublie pas que ,avec les copains,lors de la conf sur le déclenchement de la guerre 14/18,j'ai réussi à chanter "La chanson de Craonne" qui m'est si chère et nous avons fait un tabac!!(alors que personne ne fumait!!bof !!)

Petite réflexion sur Gaudi et sa Sagrada Familia Barcelonnaise:je me suis demandé si il avait été évalué sur le plan psychiatrique et j'ai la réponse:lors de la remise de son diplôme d'archi le président a dit ceci:"je ne sais pas si je remet ce diplôme à un fou ou à un génie" .Cela ne m'étonne pas.Vous verrez que j'ai mis une photo sur ces Espagnols géniaux , farfelus,ou cinglés:Gaudi,Mirö,Picasso,Dali ; coïncidence barcelonnaise???

Allier le sérieux au plaisir de la découverte de magnifiques villes (que je connaissais en partie) ainsi qu'à la joie des rencontres de personnes avec qui on sympathise en quelques minutes grâce aux ondes qui passent instantanément et dont je vous ai déjà parlé,tout cela engendre une mayonnaise qui donne une croisère pas chiante comme je l'avais toujours imaginé,mais une très belle expérience pour l'esprit.

Croisiere 3952

Croisiere 4016

Croisiere 3870

Croisiere 3866

 

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 19:17

Cette obscure clarté qui tombe des étoiles

Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles;

C'est Le Cid de Corneille qui parle ainsi du ciel qui a fait tant parler de lui aujourd'hui.

Nos ancêtres croyaient que les comètes transportaient l'âme des morts (j'aimerai bien me balader dans l'espace comme cela après ma mort,pour voir si les habitants des autres planètes sont aussi bêtes que les hommes qui ont du mal à partager leur territoire qui fait pourtant 40 000 km de circonférence)! En tout cas,Tchouri transporte aujourd'hui Rosetta qui s'est arrimée après 500 millions de kilomètres.500 millions.... cela équivaut à 500 000 voyages allant de Puget à Lesdins,c'est à dire du Vaucluse à l'Aisne,ou 12500 fois le tour de la terre,soit,à bord d'un avion allant à 1000km/h sans escale, 57 ans ....ouf!!!je serai parti à l'âge de 11 ans (pas mal au lieu de la sixième,non ?)

A quoi cela sert-il,me direz-vous ? et bien à connaître l'odeur sur Tchouri et les qualificatifs ne manquent pas:oeufs pourris,fumier de cheval et j'en passe.On sait aussi maintenant que cette comète pourrait entrer en collision avec la terre (pas sûr) et comme on sait qu'elle est grande comme le centre de Paris soit 4 km,il serait intéressant qu'elle tombe sur le Parc des Princes pour que l'Olympique de Marseille ait enfin la paix sans se faire Zlataner tous les ans.

En réalité Tchouri est une glace 3 boules géantes:fumier,oeufs pourris et poussière d'éternité:un régal !!

Pour avoir l’ultime privilège de s’appeler comète (ce qui est beaucoup plus classe comme nom qu'astéroïde, mais nous aurons l’occasion d’y revenir), il faut savoir aller très très vite (genre 500 km par seconde, vous voyez le topo) et, surtout, avoir le cran (d’aucuns diraient « les c...... », mais les études en cours sur l’appareil génital des comètes n’ont pas encore abouties)(merci Djinnz)

En effet un astéroïde joue très petit par rapport à la comète et il pousse même le culot de se retrouver ça et là, scratché sur notre terre après avoir erré dans le cosmos.(j'en ai un bout sur ma table de chevet et je lui tire la langue tous les soirs avant de m'endormir).On les dégrade en les appelant des météorites: bien fait pour eux!!

Bon,alors ce cornet de 3 boules ,à quoi cela va t-il nous servir ?

A nous prouver que les Européens peuvent travailler ensemble et que , 100 ans après 14/18,dont l'histoire m'a passionné ,ils ont enfin arrêté de se foutre sur la g... après une réminiscence horrible en 39/45.Pourvu que l'on fasse un Philéa2  avec les Syriens,les Afghans,,les Irakiens et les Pugétains (non je déconne) pour que notre monde tourne rond sans avoir peur sans arrêt ,non pas de prendre le ciel sur la tête (c'est ringard),mais de prendre un drone atomisé qui pourrait nous enrhumer définitivement.

Alors faisons attention de ne pas recommencer en attisant les haines mais en regardant tous ensemble Philéa,la main dans la main,avec pour chacun d'entre nous un secret espoir : d'où venons-nous ?

Quand à savoir où nous allons ???????????? je ne sais pas car je ne fais jamais de plan sur la comète!!

 

 

awb120131_comete.jpg

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 01:23

d0b08884.gif

J'ai toujours pensé que la plus belle chose que ma maman m'ait laissé étaient mes mollets.Ils m'ont porté et je dirai même transporté pendant 68 ans à peu près partout,à pied,en courant,en vélo,en tandem,en haut des montagnes,en ski de fond et de pistes,en raquettes .... et mes mollets je les ai oublié,méprisé,je ne les ai jamais remercié car je trouvais cela naturel.Tu parles.... c'est maintenant que j'en ai un qui ressemble à Quasimodo et qui vacille que je reconnais enfin leur utilité.Quelle ingratitude!

Beaucoup d'entre vous vont dire que je déraille; pas du tout ! j'écris cela pour vous faire comprendre combien on trouve naturelle la locomotion quotidienne mais sans avoir le respect pour ce qui nous rend tant service en les chouchoutant,en les remerciant et en reconnaissant leur mérite:nos jambes .

Le corps est sans doute un TOUT mais chacun d'entre nous a des points forts et des points faibles.Il faut donc reconnaitre les point forts et les remercier et développer les point faibles pour les rendre meilleurs.C'est comme avec le cerveau,qui a ses caractères,ses qualités et aussi ses défauts.C'est quand on a besoin des défauts qu'on en reconnait les qualités!!

Alors oui,mon mollet a été massacré pour la bonne cause et je le regarde d'un air attendri,comme on regarde un handicapé,mais je ne me résigne pas et ,avec l'aide de mon fidèle kiné (n'est-ce pas Lucho !!) je vais lui redonner une forme et surtout de la vigueur.

Ce discours ou plutôt cet article essaie de mettre en valeur le corps ,bien sûr,mais surtout essaie de vous montrer la reconnaissance que vous devriez avoir(et que je n'ai pas eu) envers ce qui vous meut (et non meuh!!) et qui a répondu à toutes les sollicitations ,souvent trop intenses,que vous lui avez demandé.Même si l’on n’a pas envie d’aller jusqu’à l’ascèse et son perfectionnement spirituel, un entretien minimum de notre enveloppe charnelle, et le refus de tout ce qui l’abîme prématurément, constituent le premier pas indispensable vers un mieux-vivre.Maltraiter son corps, c’est saboter le récepteur de nos sensations.

Alors,si vous voulez reconnaitre toutes les qualités de votre corps,asseyez-vous dans votre fauteuil,mettez une musique douce,respirez et faites de la méditation de type "pleine conscience " dont j'ai déjà parlé : ressentez l'air dans votre larynx puis dans vos poumons,vos doigts posés sur les bras du fauteuil,vos jambes (décroisées) vos plantes de pied sur le sol ,etc..etc.. et vous prendrez alors conscience que vous avez un corps,et qu'il faut le chouchouter.

Faites cela avant qu'il ne soit abîmé,cela vous évitera d'être surpris quand cela arrivera,car le corps est comme tous les éléments:il est friable.Sans aller jusqu'au culte du corps allez quand même jusqu'à le remercier.

Avoir un corps,c'est la grande menace pour l'esprit.

                  Marcel Proust

can1.gif

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 08:58

Je comprend toutes les orientations individuelles de chacun,que ce soit le libéralisme ,le socialisme ou l'écologie s'il y a une intelligence ,s'il n'y a pas de sectarisme mais surtout si on n'oublie pas l'humain dans la bataille.Et c'est le grand reproche que je fais à notre société du "chacun sa merde" que j'entend trop souvent ça et là.

Notre pays avait comme tradition un modèle social historique qui a fait la spécificité de la France,avec l'inventivité et la culture qui venait s'ajouter aux grands projets industriels : le TGV,Airbus,les voitures (Peugeot n'a t-il pas été en avance à une certaine époque),les autoroutes.......

Malheureusement,nous vivons dans la mondialisation et notre modèle est petit à petit en train de voler en éclat.

Je ne parle pas de la sécu ou il y a indiscutablement du gaspillage,de cette sécu généralisée qui a fait tomber Obama,de cette sécu décriée aussi par ceux qui l'utilisent à tour de bras en vieillissant(comme moi en ce moment).

Je ne parle pas non plus de la retraite,trop faible pour les uns mais aussi vilipendée par ceux qui en profitent par leur très grosse retraite issue des trente glorieuses et "cotisée" en partie par les entreprises (ce qui n'est pas le cas des libéraux qui paient la part salariale+la part patronale pour n'obtenir qu'une retraite modeste).

Je ne parle pas des aides sociales qui ne distribuent que 700€ aux bénéficiaires du RSA!!!!!(comment peut-on vivre avec 700€ ?? pourquoi pas 1000 avec un service civique dans les collectivités ce qui remettrait en route une socialisation.

Je ne parle pas des services publics qui,par souci d'économie,volent en éclat les uns après les autres:la Poste,les trésoreries publiques,les hôpitaux,regroupement des gendarmeries....la liste s'allonge sans cesse.

Non ,je parle d'une chose très précise qui me choque:chaque humain,chaque action,chaque entreprise bien entendu,chaque service,chaque objet,chaque fruit,chaque légume,chaque exposition,chaque mouvement associatif,chaque manifestation culturelle,enfin  tout est devenu maintenant chiffrés et évalués en euros ou en dollars,même les idées sont maintenant "eurotisées".La "personne " a disparu au profit de son évaluation.

Aux USA on ne dit plus : "Bonjour,comment vas-tu ?" mais "bonjour,combien tu gagnes ? ou combien tu pèses ?"

Ceci est un constat et débouche sur une observation: l'économie domine le monde et le politique n'a plus aucune influence sur le cours de l'évolution des pays et des hommes.Il lui reste à gérer les gaspillages mais comme les politiques sont des hommes avec toutes leurs faiblesses,ils mettent souvent la main dans le pot de confiture,car ils en ont fait un véritable métier.

Où sont les grandes idées républicaines,qu'est devenue la période où la pensée culturelle était dominante et où l'économie suivait ,où les politiques traçaient un sillon devenu une ligne directrice.... non,maintenant les politiques sont à la remorque de l'économie et n'ont plus qu'à gérer les miettes.

N'oublions pas qu'il n'y a pas que des producteurs et des consommateurs,il y a aussi des services à la personne,mais aussi des bénévoles dont la générosité n'est pas quantifiable en euros.

Je suis bien entendu un fervent défenseur de la facilité de la création d'entreprise,car c'est elle qui crée de l'emploi et  je suis aussi un défenseur ardent de la formation professionnelle lâchement abandonnée par les politiques,mais quand tout devient absurde ,quand tout devient monnayable,quand le libéralisme devient fou,quand l'argent est devenu roi,et bien les sentiments,la générosité,la tolérance disparaissent sous les coups de boutoir du "tout économique".

Quand l'état baisse trop,les" chapelles " montent et la principale est bien entendu l'économie.(en dehors des religions mais aussi des sectes politiques)

Alors il faut trouver une juste milieu avec un état présent sans être trop fort et une économie brillante et libre sans être dominante.C'est sans doute là pour moi l'équilibre idéal,mais faudrait-il encore que nos politiques ,quels qu'ils soient,aient des c...... !!!!!!  de l'imagination et de la culture sans oublier l'histoire.

  resize-2.2.jpeg

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 17:00

6D9_0pRkonsrmorBoQCiXU0hNbQ.jpg

La lecture d'un article récent sur le bénévolat vient de renforcer mes idées sur cette activité si importante à mes yeux et si enrichissante par la relation humaine qu'elle entraîne.

Il y a en France 14 millions de bénévoles .Quatorze millions !!! le bénévolat est en hausse de 14% par an;cela m'impressionne car j'avais plutôt l'impression de vivre dans une société tirée vers l'égoïsme.

Il y a donc ces bénévoles qui font partie d'une association mais il y a 20 millions de personnes qui ont "des interventions bénévoles" de plus de 15 ans,ce qui représente 40% de la population.

La plupart des gens ne parlent pas de bénévolat mais disent simplement "donner un coup de mains".

Alors quel est le parcours et quelle est la motivation du bénévole ?

-54% ont le souci d'être utiles

-39% veulent donner leur temps

-35% ,être acteurs de la société

et seulement 13% se comportent comme des militants et enfin 3% ont la sensation d'être des bonne poires.

40% des bénévoles déclarent ne pas avoir besoin de signes de reconnaissance pour leur engagement.

Alors quel est le facteur déclenchant ? et bien c'est avant tout le besoin d'activités mais aussi la sollicitation d'amis et la tradition familiale qui reste très importante.

Les motivations qui sont des "ressorts d'engagement" sont avant tout le sentiment de se rendre utile à la société,l'épanouissemnt personnel,le souhait d'appartenir à une équipe (en particulier dans le bénévolat sportif) et vient enfin l'acquisition d'une compétence dans 19% des cas ,le désir d'exercer des responsabilités pour 22% des cas.

L'engagement dans une association n'attend pas le nombre des années.Les premiers pas du bénévole arrivent souvent soit vers 18 ans soit après 60 ans.Les femmes sont un peu plus nombreuses que les hommes.

Le bénévole doit avoir une mission bien définie avec des objectifs précis.Il réclame une très grande organisation et la pagaille est souvent un motif d'abandon.Ils réclament écoute et reconnaissance.

Le bénévolat est une source d'épanouissement personnel ,d'ouverture d'esprit et cela permet de donner du sens à sa vie.Il ne renonce pas pour autant à ses autres activités.

Après toutes ces indications,parlons des valeurs du bénévole .La première qui vient à l'esprit et qui m'est chère est la tolérance car le bénévole est souvent déphasé et n'exerce pas forcément dans la même structure sociale que la sienne:je pense aux "Restos du Coeur "mais aussi aux accueillants de "Médecins du Monde".

L'individualisme apparaît souvent comme une menace sur le vivre ensemble et ce contexte du "chacun pour soi" est accentué par la crise .C'est là que les mots "SOLIDARITE" et "PARTAGE" prennent toutes leurs valeurs et ces mots sont de véritables moteurs pour le bénévole.

Ce qui est important aussi chez le bénévole est la "CONFIANCE" :confiance envers les autres bénévoles mais aussi envers les bénéficiaires.Mais la confiance envers l'avenir est aussi une notion souvent rencontrée.

Toutes ces notions font souvent que,en dehors des conflits et prises de bec internes(vous en connaissez tous),le bénévole est quelqu'un qui est plus optimiste et plus heureux que la moyenne des Français  car la notion de "faire le bien" rend toujours heureux.(ouf !!)

Je termine en vous donnant le lien vers mon article sur "Le bénévolus activus" qui vous fera sourire et dans lequel beaucoup se reconnaîtront. (faites un copier coller sur votre navigateur)

http://alain.sage.over-blog.com/article-11564756.html

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 08:14

journee_femme.jpg

J'ai écouté hier notre ministre de l'éducation nationale,Najat Vallaud Belkacem NVB),dans l'émission "on n'est pas couché" de Laurent Ruquier que je regarde toujours en streaming.C'est une émission que j'aime bien regarder (avec "ce soir ou jamais " de Frédéric Taddéï) car ,contrairement aux divers talk show du PAF,dans ces émissions,les invités ont le temps de parler et le journaliste ne recherche pas que le Buzz mais il y a aussi une réflexion sur le fond.

Qu'ai-je retenu hier soir ?

Et bien tout d'abord ces 2 choses très importantes:

1- on enseignera l'égalité homme femme dans les écoles et c'est une très bonne chose car ,bien entendu,les femmes sont largement aussi intelligentes que les femmes (qui a dit que je souriais ??? non,je ne flatte pas car je le pense vraiment) et il y a tant de différences de salaires à poste égal,tant de différences d'accès à des postes importants en privé ou en politique,il y a tant de condescendance des hommes vis à vis des femmes,tant de machisme mal placé que ,à mon avis,enseigner aux petits écoliers l'égalité est une bonne chose pour que cela change pour les futures générations.(pour nous et pour MOI,c'est foutu!!)

2- que la théorie du genre ne sera bien sûr pas enseignée,qu'apprendre la maturbation aux petits est un fantasme indécent ,et qu'un petit garçon ,ce n'est pas la même chose qu'une petite fille,mais qu'ils peuvent tous les deux prétendre à une vie égalitaire dans leur vie future.

3- car j'ai déjà fait un article là-dessus ,à la suite d'une discussion que j'ai eu au cours d'un repas,et je le maintiens: les hommes et les femmes sont différents,pas seulement par leur sexe,mais aussi par quelques spécificités incontestables:

-la femme a des chromosomes XX et l'homme XY (et c'est un point important pour expliquer les différences)

-la force physique (et on n'est plus dans une société où s'applique la loi du plus fort),la taille,le poids et même la pointure des chaussures (mdr).

-la pilosité (en dehors des femmes à barbe !!) et ceci découle de la différence chromosomique

-Il existe des différences au niveau des maladies génétiques. Du fait même que la femme ait deux exemplaires du chromosome X alors que l'homme lui n'en possède qu'un, tout gène déficient porté par le chromosome X ne peut pas être compensé chez l'homme par l'autre chromosome X, contrairement à chez la femme

-la maternité (là je suis jaloux car,quel privilège!!)

-la sécrétion hormonale:la testostérone (belliqueuse) des hommes et les oestrogènes et la progestérone qui sont aussi des régulateurs de l'humeur pour la femme.N'oubliez pas que chaque mois,la sécrétion hormonale varie en fonction des cycles et que , en partant d'une base 100 , elle varie de 20 à 200 pendant un cycle et monte à des millions pendant la grossesse avec la fameuse chute hormonale post-grossesse qui induit souvent des dépressions,et ce n'est pas un hasard,car ces hormones,les oestrogènes,sont ,je le répète,des régulateurs de l'humeur .

-bien entendu il y a ensuite une plasticité environnementale et éducative mais pourquoi nier tant de différences ??

Et j'ajoute,heureusement qu'il existe ces différences car que serions-nous,nous les hommes,sans les femmes? même en dehors de la reproduction,il nous manquerait notre alter ego,la personne avec qui l'on se complète et le monde a besoin des femmes pour apaiser la soif de pouvoir des hommes et leur domination actuellement universelle.

Bien sûr,je suis le premier à mettre en boîte les femmes ,les blondes (comme les belges avant) mais je suis toujours admiratif de l'imagination des femmes qui , à mon avis,sont bridées dans leurs innovations et leurs décisions.

Comme je suis incorrigible et taquin,je vous met quelques dessins humoristiques sur le sujet.Les intégristes peuvent-ils admettre que cela m'amuse ? pas sûr !!!!

egalite-homme-femme-copie-1.jpg

 

egalite-hommes-femmes-couple-aspirateur-humour.jpg

journe_de_la_femme.jpg

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 20:55

Comme je suis au repos forcé,j'ai avalé aujourd'hui le dernier livre de Beigbeder,"Oona et Salinger".

J'avais lu ,en son temps, le best seller de Frédéric Beigbeder , "99 francs",très particulier mais qui m'avait interpellé.J'ai ensuite lu "Windows on the worl " puis bien entendu "Un roman français" prix Renaudot.

La première partie de "Oona et Salinger" est intéressante mais la deuxième parti est passionnante.Pour ceux qui ne connaissent pas le genèse de ce livre je vous fais un petit résumé,les faits étant réels:

Nous sommes à NYC (USA) avant la guerre 39/45.Oona est la fille (petite et joli nymphette) d'un grand écrivain américain(O'Neill) ;elle vit à New York une vie facile mais sérieuse ,abandonnée par ses parents mais assez riche,pour être tous les soirs avec ses copines dans un cabaret,alors qu'elle n'a que 15 ans.Truman Capote fait partie de la bande (il publiera "De sang froid",son seul livre connu)

Salinger qui deviendra un très grand écrivain américain plus tard mais qui n'a que 25 ans et est encore inconnu est amoureux d'Oona.Il l'a dans la peau avec un amour non consommé.

Cet amour est relaté dans la première partie mais ce qui est passionnant c'est que Salinger,caractère triste et malheureux,est dépité par la vie d'Oona.Il s'engagera pour partir à la guerre,débarquera en Normandie,fera partie des soldats qui ont libéré le camps de concentration de Dachau et participera à la libération totale de la France mais aussi de l'Allemagne.Il continue d'écrire à Oona pendant toute cette période car elle reste sa muse,et pendant ce temps là celle-ci rencontrera Charlie Chaplin,l'épousera et en aura 8 enfants.

Les deux récits de leur vie se superposent dans le livre et je dois dire que les passages sur la guerre sont magnifiquement décrits.La condition du soldat de base qu'était Salinger sont d'un réalisme fascinant,tant pendant le débarquement,que quand il découvre le camp de concentration.C'est un reportage,caméra sur le casque,avec en plus les états d'âme de Salinger.

Extraits philosophiques de sa pensée de la guerre:"La guerre est une situation étrange.Un pays en attaque un autre par surprise.Il le massacre au lance-flammes,pille ses richesse et s'installe dans ses maisons.Un autre pays arrive à la rescousse.Survient alors la situation étrange dont je te parle (Salinger écrit à Oona):Jim mitraille Hans qui lacère Bob lequel éventre Kurt.Ces quatre jeunes gens ne se connaissent pas.Peu-être que,s'ils avaient été présentés dans un salon,ils se seraient appréciés et auraient bu des bières ensembles.Mais cela n'a pas été possible : ils se coupent les bras et ne s'en remettront pas.Même s'ils survivent à leurs blessures physiques,ils ne penseront jamais plus à autre chose qu'à ce jour là.Sans parler des petits-enfants de Jim,Hans,Bob et Kurt". C'est cela aussi l'absurdité de la guerre.

J'ai eu l'impression de lire un reportage sur les pensées d'un "débarquant" de 44 avec toute la crudité de la guerre,ses atrocités et la fragilité psychologique qui en suivra chez ceux qui l'ont fait.Car leur angoisse ne disparaitra jamais et Salinger restera reclus jusqu'à sa mort dans une maison dans la forêt en écrivant.Le passage sur la découverte du camp est impressionante et poignante.

Quand à Charlot et Oona (la maman de Géraldine Chaplin)on voit leur vie qui passe à côté de la guerre,sans doute en détournant le regard.

Je me suis mis de ce fait à lire "L'attrape-coeurs" et les "Nouvelles "de Salinger ainsi que le roman de Truman Capote.

J'ai cherché aussi sur Youtube à voir Oona et Chalot.Voici le lien pour ceux que cela intéresse:

<iframe width="420" height="315" src="//www.youtube.com/embed/comtYS3eQwg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Je termine en vous montrant un petit essai de film d'Oona qui ne fera pas carrière mais qui deviendra une bonne mère de famille par la suite et qui mourra alcoolique à 66 ans.

 

                                                             
Vous verrez le visage de Salinger dans la vidéo ci-dessous.Il n'y a aucune photo d'Oona et Salinger ensemble.Il n'y a que des lettres.....
Pourquoi ce livre de Beigbeder me direz-vous ? et bien la fille d'un écrivain célèbre,flirtant à 15 ans avec un futur grand écrivain et héros de la guerre et se mariant ensuite à Charlie Chaplin était effectivement un bon sujet.Tout y est:l'amour,la mort,et bien entendu un peu de Beigbeder (ce qui énervera ses détracteurs)

 

Partager cet article

Repost0

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju