Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 21:12
J'ai connu  tout au long de ma vie diverses formes de fatigue :
La fatigue d'une journée de travail bien remplie en restant à l'écoute des malades,des dépressifs,des tristes,des mal en point etc.. je rentrais ,je m'allongeais un quart d'heure avant de pouvoir manger et discuter avec ma compagne ou avec les enfants.Puis tout rentrait dans l'ordre.
Il y a eu la fatigue des journées de jardinage avec les courbatures qui vous guettent et une sensation de plénitude après avoir mis ses mains dans la terre qui quand elle est "amoureuse" est tiède et attend la plantation.
Il y a la fatigue du sport ,après un match de tennis ,une bonne partie de 4 heures de golf,une randonnée vélo et bien sûr un marathon.Je me suis endormi en racontant à mes enfants mes randonnées dans le massif du Mont Blanc.Ne dépassons pas les limites de notre corps.
Aujourd'hui c'est une toute autre fatigue à laquelle je dois faire face,c'est la fatigue du corps blessé et de l'esprit chahuté par des pensées contradictoires.Le matin , après un dérouillage matinal, je me sens en pleine possession de mes moyens et j'ai envie de jeter mes béquilles qui m'accompagnent toujours et qui vont le faire jusque la fin de l'année.L'après-midi la fatigue envahit le corps insidieusement,vicieusement,sans crier gare et finit par recouvrir le courage et la volonté.Les soirées sont courtes et le sommeil  avance doucement dans mes lobes cérébraux pour gagner le cortex et me réduire à néant.Et tout cela sans somnifère,moi qui en ai tant demandé lors de ma longue hospitalisation.
Je n'ai jamais connu une telle dégradation du corps mais je sais qu'elle n'est que passagère et mon esprit reste vif et pointu.
La fatigue du soir est quelque chose de nouveau pour moi et je comprend mieux tous ces malades qui n'ont eu cesse de me dire tout au long de ma vie médicale : JE SUIS FATIGUÉ


La mort semble bien moins terrible quand on est fatigué.

                  Simone de Beauvoir


Partager cet article

Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 00:00
images-012.jpeg
Un arbre utilise ce que l’on appel la photosynthèse pour vivre : pour respirer et produire l’amidon leur servant de source énergétique, l’arbre utilise les rayons solaires captés par une substance contenue dans les feuilles : la chlorophylle donnant la couleur verte à la feuille.
Ce composé est comme notre sang mais il utilise ,lui,le gaz carbonique (CO²) de l’atmosphère pour produire de l’amidon.

Lorsque l’hiver arrive, l’arbre a suffisamment accumulé de carburant pour vivre.images-014.jpeg
Et les feuilles ont servi pendant tout l'été à stocker les toxines du végétal.
Ces toxines  sont donc emmagasinées dans les feuilles qui tomberont.
A l'automne, les canaux qui apportent la sève sont scellés et une couche de cellules de séparation se forme à la base de chaque feuille (le pétiole).
La chlorophylle n’étant plus alimenté,se dégrade et laisse apparaître plusieurs composés dans la feuille dont le plus connu est le carotène, qui donne une couleur brune a orangée:les couleurs de l’automne. Puis la feuille meurt et tombe. Ces arbres sont dits à feuilles caduques (chêne, pommier, etc)

Par contre, d’autres arbres possèdent une stratégie différente consistant à utiliser de fines feuilles (aiguilles ou écailles) garnis de cire, résistantes au gel et permettant à l’arbre de produire son carburant toute l’année. Ces arbres sont dits à feuilles persistantes (pin, , chêne vert,mais aussi houx, lierre).

images-018.jpeg
J'aimais me promener dans la campagne à cette période mais c'est maitenant pour moi toujours une certaine nostalgie: l'été est toujours passé trop vite ; même s'il dure presque 6 mois dans le sud Et que dire de ces deux mois d'hospitalisation qui sont dans mon esprit comme une verrue. Une année est passée .
Les jours raccourcissent , les fleurs ont disparu . C'est maintenant le moment des courtes journées ensoleillées d'hiver mais aussi de la couette , de la tisane de thym et romarin au miel de lavande et du feu de bois.J'en profite pour mettre mes lectures à jour. Et puis l'hiver il y a mon ami l'ordinateur avec lequel je fouille et je sonde le monde entier. C'est un outil fabuleux qui permet aussi les contacts instantanés. Une lettre écrite qui serait livrée par le facteur en temps réel :n'est-ce pas extraordinaire?
Et puis j'ai tout l'hiver pour reconstituer un corps fracasé qui me permettra peut-être de remonter sur mon ami le VTT avec mes copains pour une ballade dans les sentiers du Luberon que j'affectionne tant.

Sur la bruyère longue infiniment,
Voici le vent cornant Novembre;
Sur la bruyère infiniment,
Voici le vent
Qui se déchire et se démembre
En souffles lourds battant les bourgs;
Voici le vent,
Le vent sauvage de Novembre

                                        Emile Verhaeven





Partager cet article

Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 10:18
Je n'ai jamais cru aux signes du destin et je pense que la vie n'est qu'une série de conjonctions,de rencontres,bonnes ou mauvaises,et de croisements humains mais aussi minéraux.C'est ce qui modifie la vie ,la fait avancer ou la stoppe.
Mais mon accident m'a fait réfléchir.En effet je devais faire deux jours après cette chute de moto, l'ascension du Mont Blanc avec descente en parapente.Huit jours avant , lors d'un entraînement forcené (5 heures de marche commando) j'ai chuté et me suis abimé le pied et transpercé le bras avec une branche morte.J'aurai peut-être du pensé qu'il y avait là une alerte.Je suis reparti de plus belle et le deuxièeme avertissement a été le bon puisque je me suis retrouvé broyé,laminé mais en vie.
Est-ce un signe du destin? ne fallait-il pas que je fasse cette ascension ? J'avoue que je trouve cela troublant.
Bien sûr la construction de l'école m'a bouffé mon temps et mon esprit  .Est-ce un hasard si j'ai fait la rentrée des classes et si je suis tombé le lendemain ? devoir accompli et relâchement ?
J'avoue que toutes ces interrogations viennent du fait  de la nature de ma chute: je suis tombé à 500 mètres de chez moi sur une zone facile avec quelques gravillons situés sur le milieu de la chaussée.Je n'ai aucun souvenir du dérapage de la moto , seule la chute et le guidonnage m'ont "réveillé".
Cela retera un mystère mais qui aura des conséquences pour moi toute ma vie.
Le destin m'avait-il averti ? cela peut paraître puéril à certains comme je l'aurai pensé auparavant mais quand on est concerné on se pose vraiment des questions,surtout quand l'accident est inexplicable.
Voilà ,merci de me donner vos sensations sur ce sujet délicat et personnel.


La tragédie et la mort est en ceci qu'elle transforme la vie en destin.

                                 Malraux

!

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 09:38
De retour de l'hôpital je me suis rapidement replongé dans les problèmes de la commune et j'ai été confronté à quelques énergumènes de très mauvaise foi,qui ne veulent pas voir ce qui est évident et qui ne veulent pas entendre la confiance.
C'est étonnant venant de personnes censées être intelligents mais à quoi mesure t-on l'intelligence sinon au bon sens.Et le bon sens est souvent mal réparti dans les différentes couches sociales.
La mauvaise foi conduit à des actes et des dires souvent malhonnêtes et à des accusations mensongères.
C'est un des défauts que j'ai le plus de mal à pardonner ,en particulier quand cette mauvaise foi est nuisible aux autres.
Sartre a défini la mauvaise foi comme un mensonge à soi-même.il dit que la mauvaise foi correspond à l 'écart entre ce que l'on est pour soi-même et ce que l'on est en soi-même.
Car enfin quel est ce vilain défaut? c'est tout simplement d'affirmer une vérité en sachant pertinemment que l'on pense très exactement son contraire.Ce n'est pas un mensonge qui est l'art des ignorants , c'est pire.
Comment peut-on en arriver là ? je pense que c'est au départ un jeu qui devient une habitude puis qui est empreint d'un certain professionnalisme du "je me fous de ta g....et je t'emm..!!!!!!!!!!!" Voilà schématisé de façon triviale l'attitude de la mauvaise foi.
C'est détestable mais c'est surtout décourageant car aucune discussion n'est plus possible et cela ne fait que déclencher la colère de certains.
(Rassurez-vous ,je suis resté calme en essayant d'être convaincant.Mon accident me permet de relativiser.)
Dans notre cas précis la mauvaise foi repose sur des souvenirs amers ou sur la protection de son territoire personnel,même si le projet semble bon et qu'on affirme qu'il sera discuté  c'est  toujours NIET!!


La discussion est un art difficile qui doit déboucher sur un compromis

                                  Alain Sage

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 14:21
La pensée du jour
 
"Le budget devrait être équilibré, les finances publiques devraient être comblées, la dette publique devrait être réduite, l'arrogance de l'administration devrait être abolie et contrôlée, et l'aide aux pays étrangers devrait être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite. Les gens doivent encore apprendre à travailler, au lieu de vivre sur l'aide publique. " -

                       Cicéron - 55 AVANT JÉSUS CHRIST



Vous voyez que plus on avance et plus on recule !!!!!!!!!!!!!!!!!

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 08:40
C'est fou ce que ma mémoire a pu trier et sélectionner au cours de ma vie pour en ressortir les choses agréables et éliminer les aventures nauséabondes comme celle que je viens de passer.
La mémoire est quelquechose qui se travaille en vieillissant. Elle est surtout ciblée.En effet il est étonnant comme on se souvient bien des choses ou des personnes qui nous ont intéressé.

Il n'existe pas une, mais des mémoires. En effet, en première analyse, on peut distinguer la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.
Il y a d'abord la mémoire sensorielle: c'est la mémoire visuelle et auditive qui ne dure que quelques millièmes de secondes (impressions de déjà vu)
Puis il y a la mémoire à court termes que nous utilisons réguliérement.
Puis la mémoire à long terme qui stocke tout au long de notre vie.
Pendant mon exercice de la Médecine Générale , je comparais la mémoire à une comode avec plein de petits tiroirs et en bas un grand tiroir fourre tout.Tout au long de notre vie chaque souvenir est rangé dans un tiroir et il est simple d'aller le rechercher.Mais quand les tiroirs sont tous pleins , on stocke dans le grand tiroir et il devient très difficile de rechercher les souvenirs qui sont mélangés.
L'oubli intervient parce que notre cerveau est organisé pour éliminer tout ce qui pourrait l'encombrer inutilement ou lorsque l'information n'a pas subi le traitement approprié. Le processus d'organisation est essentiel dans le travail et le succès du rappel : les chances de retrouver un souvenir, dans l'immense bibliothèque qu'est la mémoire sémantique, dépendent de la qualité avec laquelle on a étiqueté ce souvenir.
Beaucoup d'oublis ont également une cause affective. Les psychanalystes montrent bien que l'oubli est souvent associé à des événements ou des intentions associés à des affects désagréables ou porteurs de stress.
La mémoire est comme une machine:elle rouille si on ne la fait pas travailler.Essayez de réapprendre des poèmes, vous verrez que ce n'est pas si facile que cela .Alors que l'on connait les paroles de chansons que l'on a écouté en boucle sans les apprendre: c'est de l'impression passive de notre cerveau.
Faites vous offrir pour votre anniversaire les cahiers de vacances pour adultes ou ces formidables machines informatiques qui boostent votre mémoire.
Ne vous endormez pas sur vos lauriers en disant que vous avez une bonne mémoire , elle va flancher(comme dit Trenet) un jour ou l'autre .Qui n'a jamais eu un doute sur son numéro de carte bancaire ?



Le sot qui a beaucoup de mémoire est plein de pensées; mais il ne sait pas en conclure

                         Vauvenargues

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 21:16
Je ne suis jamais allé enfant dans un centre aéré.J'étais déjà pensionnaire ,c'était largement suffisant.
Mais dès que je l'ai pu et surtout dès que ma vie professionnelle m'en a donné l'occasion,j'en ai créé un et j'en ai tiré un bonheur sans égal.C'était dans une autre vie,dans mon petit village de Lesdins, en Picardie,avec une belle équipe de bénévoles et quelques emplois jeunes de l'époque.
Au cours d'une pièce de théâtre les enfants m'avaient croqué,caricaturé, tel qu'ils me voyaient et je dois dire que c'était assez juste.
Tous les mercredis et toutes les vacances scolaires ,nos bambins étaient pris en charge et c'était pour moi un moment de plaisir intense que d'aller leur rendre visite.La joie des enfants ne fait-elle pas le bonheur des adultes ?
Aujourd'hui,jour de ma reprise en Mairie et jour de vacances donc de centre aéré, je me suis précipité dans notre merveilleuse école et j'ai pu renouveler ce moment de bonheur en voyant les petits chanter et s'amuser.Certains sont venus me demander des nouvelles de ma jambe et cela m'a touché.
Pourquoi appelle t-on cela centre aéré, et surtout pourquoi "aéré"? nous faut-il leur aérer les poumons ou bien les méninges ? je pense que c'est seulement de nos jours que cette appellation prend tout son sens ,car au lieu de rester devant la télé ou les jeux vidéos ,nos petits se socialisent et apprennent l'amour et le partage.
Je remercie tous les organisateurs de cette association Alter Ego qui ont contribué à cette réussite.
Notre village prend tournure, Puget Loisirs est rayonnant et la culture démarre.Les travaux avancent et nous allons attaquer le plateau sportif qui pourra être utilisé par enfants et adultes.
Nous rentrons là dans la mission du Conseil Municipal : rendre la vie au village heureuse et attractive.


Il ne faut pas oublier que , tandis que le partage de la joie en accroît l'étendue sur cette terre,le partage de la douleur n'en diminue pas la somme.

                                          Oscar Wilde

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 16:26

J'ai décidé de repasser à des sujets plus généraux et qui me tiennent à coeur, mais rassurez- vous je continuerai de vous informer de l'évolution de mon corps étrangement fatigué, symptôme que je ne connaissais pas à ce jour.

Je voudrai revenir sur ce qui se passe à La Poste.  Cela reste pour moi un service qui a accompagné toute ma vie. Je revois le facteur de mon enfance avec son vieux vélo et sa sacoche.Je revois sa bonhommie ,sa serviabilité, ramenant les médicaments des personnes âgées, faisant les menues courses des personnes à mobilité réduite. C'était un véritable service social. Il ramassait l'argent des impôts d'EDF ,il distribuait l'argent du livret d'épargne. C'était,avec le curé ,l'instituteur et le médecin le lien social du village.  Je me demande si l'on  n'avait pas deux distributions par jour dans ma tendre enfance ???

Les grosses boites à lettres jaunes étaient un véritable repère dans la commune et elles étaient relevées plusieurs fois par jour.

Puis nous avons vu les vélos jaunes, déjà plus modernes avec des tournées plus longues et donc moins de temps à consacrer aux habitants. Aux vélos succèdèrent les Mobs jaunes. Ce fut enfin les voitures toujours jaunes avec des tournées morcelées ,la valse des facteurs qui fait perdre leur repère aux personnes âgées.  Heureusement, j'ai gardé un facteur à Puget, ancienne génération qui discute , s'intéresse et rend service mais La Poste de mon enfance est déjà morte. Il serait dommage de l'achever. Il faut au contraire revenir à un service de proximité si nous ne voulons pas voir nos campagnes se désertifier. La concurrence peut-elle être bénéfique ? J'en doute car quel intérêt aura le privé à desservir nos campagnes reculées qui en feront les frais. Réfléchissons avant de modifier un système qui s'est déjà étiolé et qui doit être au contraire renforcé. C'est l'avenir de nos campagnes qui est en jeu et je ne parle évidemment pas de privatisation.

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 23:00
J'ai été très frappé , en lisant l'article d'un hebdomadaire , de me rendre compte que nous passions un tiers de notre vie à dormir, soit entre 25 à 30 ans: quel choc!!! nous passons également 5 à 6 ans à rêver.Ceci montre l'importance du sommeil dans notre existence.
Je ne parlerai pas de la pathologie du sommeil mais plutôt de sa physiologie et de son mythe.
Nous ne sommes pas égaux devant le nombre d'heures de sommeil nécessaire pour être  en forme. Cela varie de 4 à 9 heures. Cela varie également au cours de la vie , puisqu'un nourrisson dort beaucoup , alors que les besoins en sommeil diminuent ensuite.
Pendant une nuit le sommeil lent suit des cycles de 90 minutes , suivi du sommeil paradoxal ou de rêve pendant environ 20 minutes.C'est à dire que nous rêvons environ 90 minutes par nuit. (la poule rêve 25 minutes et le chat 200 minutes). Pendant ces 20 minutes le cerveau dépense plus d'énergie que quand nous sommes éveillés.
Le sommeil est indispensable à notre équilibre mais également  pour la santé .
Historiquement , affronter une épreuve en rêve fait partie de la tradition de nombreuses civilisations  où les guerriers affrontaient leurs ennemis à travers leurs songes.
Pendant longtemps nous avons pensé que le rêve témoignait d'un monde surréel d'esprits ou de dieux. Pour d'autres le rêve dévoilait l'existence de notre âme, capable de quitter le corps après la mort.
Aujourd'hui notre société à perdu sa tradition et n'est plus à l'écoute de ses rêves , de leurs cotés poétiques.Dormir devient une perte de temps dans notre société de consommation.



Je voudrais travailler dans un magasin de rêve où l'on ne vendrai que des choses imaginaires.

                          Pierre Dac

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 12:30
Cela a été et restera toujours une journée importante de notre vie.Cela a débuté avec notre rentrée ,quand nous étions enfants;elle était plus ou moins bien vécu par nos copains.J'avoue que cela a toujours été un plaisir pour moi de retrouver mes camarades mais aussi un rythme de vie qui me convenait.Je n'ai jamais eu le stress de la rentrée,sauf peut-être au lycée dans les petites classes où le bizutage était sévère et où les pions nous infligeaient des châtiments corporels;or comme je n'étais pas un modèle de sagesse ,contrairement à mon nom , les baffes tombaient drues et les colles du dimanche aussi.
Les rentrées en faculté de médecine étaient plutôt une fête et les boums de rentrée laissaient de merveilleux souvenirs.
Puis ce fut au tour de nos enfants  et là le stress était un peu plus marqué car nous savons tous, nous ,les parents , que la réussite scolaire est quasi obligatoire.Nous nous mettons la pression que nous transférons sur nos petits.
Puis ce fut le tour des petits enfants et le plaisir est revenu car ce sont les parents qui ont le stress de la réussite.
Pour moi ,c'est une rentrée un peu spéciale demain et j'avoue que je vais y prendre beaucoup de plaisir car nous entrons dans notre nouvelle école qui est enfin prête à recevoir nos bambins pugétains.
Vous avez pu voir la photo de notre école dans mon dernier article et je dois dire un grand merci à tous ceux qui ont participé à cette réalisation,en particulier aux bénévoles qui furent nombreux.
La vie collective de la commune à de belles heures devant elle et la mémoire de cette école restera à tout jamais gravée dans notre esprit.

Dans les écoles,on apprend des quantités de dates de batailles ridicules,des noms d'anciens rois tout aussi absurdes.... mais de l'homme on ne sait rien!

          Hermann Hesse


Partager cet article

Repost0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 12:18
Nous avons travaillé dur depuis 1 an mais notre école HQE (Haute Qualité Environnementale) est terminée et la rentrée des classes aura bien lieu jeudi prochain.
Merci à tous mes petits camarades qui m'ont épaulé.
Nous sommes en présence d'une réalisation unique à haute performance énergétique,qui a été élue école numérique,ce qui veut dire que tous les enfants auront en plus de l'indispensable stylo,un ordinateur et un tableau numérique.C'est énorme pour notre petite commune et unique dans la région.
Je vous livre une photo de l'oeuvre architecturale.



L'éducation est au centre de toutes les stratégies de construction de l'avenir.C'est un enjeu mondial,un des grands défis du troisième millénaire.

                   Joël de Rosnay

Partager cet article

Repost0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 13:08
Je me régale régulièrement (quand je le peux)en écoutant 2000 ans d'histoire,cette émission programmée sur France Inter à 13h30.C'est vraiment une émission culturelle au sens noble du terme,qui rend indiscutablement l'auditeur attentif et plus cultivé à la fin.
C'était aujourd'hui la vie de Vincent Van Gogh,une véritable épopée.Nous sommes à la fois dans le mystique puisque Vincent a été pasteur dans une région très pauvre et s'est démuni de tout pour sauver les autres,mais il y a également son côté dépressif chronique qui a abouti à son suicide au moment même où il découvrait le succès.
Il y a également le côté passionnel avec son désir d'épouser une prostituée et le côté familial avec le mécénat de son frère.Vincent n'était pas un Van Gogh,d'ailleurs il a très longtemps signé Vincent toutes ses toiles.
Il traduisait dans ses toiles l'amour qu'il avait pour les hommes et pour l'humanité.
Il est allé de Hollande en belgique où il a été Pasteur puis en France à Paris puis à Arles dans cette fameuse maison jaune où il a fait venir Gauguin et avec lequel cela s'est très mal passé.Il a terminé à Auvers sur Oise que chacun connait et que l'on peut visiter avec plaisir.
Il admirait Millet et a copié de nombreuses fois son fameux semeur.
Je pense que pour comprendre Vincent Van Gogh il faut comprendre la dépression chronique et la situation d'échec permanente.C'était un post impressionniste qui ne traduisait pas la lumiére dans ses tableaux comme les impressionnistes mais le sujet proprement dit et les couleurs.
Il s'est sans doute suicidé quand son frère , qui le croyait guéri, lui a annoncé l'arrêt de son mécénat,alors même que son exposition à Paris obtenait enfin le succès qu'il méritait.
Voilà ce que j'ai capté ,mais c'est mieux en l'écoutant car des bandes de texte où de chansons illustrent les propos.
Je reviens à 2000 ans d'histoire et vous redit la qualité de cette émission qui,bien sûr , ne vous passionnera pas tous les jours mais presque.

La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir.

                            Léonard de Vinci


Partager cet article

Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 17:02
                                                 Extraits de" l'élégance du hérisson"



La chorale de Puget dont je fais partie et qui me procure chaque mardi une joie intérieure intense

Partager cet article

Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 20:30

Et oui,comme tout le monde depuis quelques mois je suis touché par le virus iphone.Certes depuis longtemps je suis équipé par la marque à la pomme,en fait depuis le premier macintosh.
J'ai donc succombé tout naturellement à leur nouveau joujou.
J'ai appris à le connaître,à l'amadouer,à le tutoyer,à l'apprivoiser,à le bichonner,à l'explorer,à m'étonner.Bien sûr je ne sais pas encore exploiter toutes les possibilités de ce merveilleux jouet .D'ailleurs ce terme jouet lui convient bien et je me demande s'il est destiné à des enfants adultes ou à des adultes qui sont restés un peu enfant??
Quand je vois mon big apple de 24 pouces et ce petit écran qui font presque la même chose,je reste interloqué.En dehors de la mémoire tout est identique:image,musique,vidéo,plans ,itinéraires, goggle earth,détecteur de radars,journal du matin, radios préférées,,internet à volonté,mails,et j'en passe en n'oubliant pas qu'il fait téléphone.
Mon âme d'enfant y trouve son compte et la synchronisation avec mon apple n'a plus de secret pour moi.
Il faut faire attention de télécharger les logiciels gratuits car sinon ,gare à la facture!!
En réalité le téléphone devient secondaire sur l'iphone et le plaisir est ailleurs.Je ne suis pas très joueur,sinon tous les jeux vidéos mais aussi les échecs,dames et autres jeux de cartes restent possibles.
Il y avait longtemps que je n'avais pas eu un jouet qui a ainsi fait l'objet de toute mon attention et qui fait manier du plaisir.Je pense que la dernière fois remonte à mon enfance et je suis très heureux de pouvoir y retourner.


La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement et c'est pourtant la plus grande de nos misères.

                          Pascal


Partager cet article

Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 13:10
a grippe A (H1N1) livre peu à peu ses secrets. Comme on le voit en ces premiers jours de juillet, sa propagation dans l’hémisphère Nord ne semble nullement affectée par la montée des températures comme on l’observe au cours de la grippe saisonnière et comme cela avait été le cas lors de la grande pandémie de grippe espagnole en 1918.
Avant toute chose il faut savoir que la complication principale de la grippe H1N1 est la pneumopathie (anciennement appellée pneumonie)

En ce qui concerne les formes graves, nous en savons plus aujourd’hui avec la publication par une équipe américano-mexicaine dans le New England Journal of Medicine d’une étude épidémiologique sur les premiers cas sévères survenus au Mexique au début du printemps avant même que le virus ne soit isolé en Californie . 

Du 24 mars au 29 avril 2009, 2 155 cas de pneumopathies graves ont été rapportés au ministère de la santé mexicain ce qui correspondait à une très forte augmentation de la fréquence de ce type de pathologies. Durant la même période 2 582 prélèvements nasopharyngés se sont révélés positifs pour le virus A (H1N1) ce qui laisse penser qu’un très grand pourcentage de ces pneumopathies sévères était lié au nouveau virus .

Ces pneumopathies grippales graves frappaient des populations très différentes par rapport à  la grippe saisonnière. Alors qu’au cours des épidémies de grippe des hivers 2005 à 2008, les tranches d’âge les plus touchées par les pneumopathies graves étaient les enfants de moins de 4 ans et les sujets de plus de 65 ans, lors de ce début de pandémie le pic de fréquence des formes sévères a été observé entre 25 et 44 ans. Ainsi, par exemple si les sujets de plus de 75 ans représentent habituellement 51 % des décès par pneumopathie au cours des épidémies de grippe saisonnière, ils ne comptent plus ici que pour 5 % des morts

Ces données confirment donc celles recueillies aux Etats-Unis il y a quelques semaines sur les premiers cas graves de grippe A (H1N1). 

Pour les auteurs, cette relative immunité des sujets de plus de 60 ans s’explique probablement par un contact préalable avec un virus A (H1N1) qui circulait dans la population avant l’épisode pandémique de 1957 lié à un virus A (H2N2). 

Contrairement à ce qui était recommandé jusqu’ici, les sujets jeunes (et non les plus de 65 ans) devront donc être vaccinés en priorité lorsque nous disposerons d’un vaccin, c'est-à-dire probablement cet automne à condition que le virus ne mute pas (c'est à dire que son génôme ne change pas).Dans ce cas précis le vaccin deviendrait inefficace.

En résumé les personnes âgées ont sans doute déjà été en contact avec ce virus ,et sont donc immunisés,et tous les autres devront être vaccinés

 

Partager cet article

Repost0

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju